Dernières heures

Budget provincial : Fonds de diversification MRC des Appalaches UN RENDEZ-VOUS MANQUÉ… JUSQU’À MAINTENANT!

31 mars 2018 | par Tommy Gauthier
Budget provincial : Fonds de diversification MRC des Appalaches  UN RENDEZ-VOUS MANQUÉ… JUSQU’À MAINTENANT!
Actualités régionales
0

Suite à l’annonce dans le dernier budget provincial du Fonds de diversification économique de la MRC des Appalaches, il semble maintenant convenu que la région eut bel et bien raison de s’inquiéter, en février dernier. Nous avons demandé l’intervention du Premier ministre, nous avons demandé une rencontre avec le ministre Billette. Nos demandes sont restées sans réponse. Nous osons croire que la bonne nouvelle est à venir, dans les 29 millions restants. Nous avons besoin d’une annonce qui sera satisfaisante à court terme.

Lors de la dernière campagne électorale, en 2014, le Premier ministre Couillard a mentionné que la relance économique de la MRC des Appalaches était l’une des priorités du gouvernement considérant la fin de l’exploitation de l’amiante.  Quatre ans plus tard, après cinq budgets, l’annonce est plutôt maigre.

En juin 2017, la vice-première ministre Lise Thériault nous avait bien signifié, en conférence de presse, que « Nous nous assurerons que ce nouvel outil de développement économique répondra efficacement aux besoins des femmes et des hommes entrepreneurs et qu’il tiendra compte des préoccupations de la MRC. »

On avait d’ailleurs élaboré et promis un plan de travail qui consistait en :

  • L’analyse des besoins en matière de développement et de diversification économiques;
  • La revue des initiatives gouvernementales des dix dernières années spécifiques à ce territoire;
  • La désignation des principaux enjeux et des perspectives de développement et de diversification économique;
  • La définition du cadre d’intervention et des modalités de mise en œuvre du fonds de diversification économique.

Désillusion de promesses non tenues, ce processus n’a jamais eu lieu et l’annonce du Fonds dans le dernier budget est une surprise complète. Il y a un large vide à combler avec les 29 millions restants.

Malgré l’annonce faite d’un fonds de 50 millions, les crédits qui se retrouvent dans le budget sont :

  • 2018 – 2019 : 2,5 millions;
  • 2019 – 2020 : 3,5 millions;
  • 2020 – 2021 : 5 millions;
  • 2021 – 2022 : 5 millions;
  • 2022 – 2023 : 5 millions.

L’aide sera accordée principalement sous forme de prêts et garanties de prêt.

« Notre volonté en lien avec ce Fonds a pourtant été claire depuis le début, souligne monsieur Paul Vachon, préfet de la MRC des Appalaches. Alors qu’on serait tenté de croire que c’est une bonne et grande nouvelle, nous accueillons plutôt cette annonce avec une inquiétude marquée pour notre avenir, puisqu’on croyait faire partie du processus et que l’on semble plutôt avoir été simplement évacué. À maintes reprises, plusieurs ministres, dont le Premier ministre lui-même, ont utilisé diverses tribunes pour réitérer leur volonté de faire des MRC des gouvernements de proximité. Nous n’avons eu qu’une seule réunion concernant le Fonds, une réunion que je qualifierais de préliminaire et nous apprenons l’annonce du Fonds dans le budget. Mon étonnement est grand, le partenaire principal n’est pas consulté ».

« Nous avons toujours demandé un Fonds qui permettra à la région de pouvoir réaliser ses projets économiques structurants pour la diversification de notre économie, projets qui ont d’ailleurs été exposés et on ne parle pas de ponts, d’asphalte ou de camion de pompiers.  De cette liste nous pouvons y retrouver, entre autres, l’implantation du Centre de transformation agroalimentaire, la deuxième phase du Centre historique de la mine King, la recapitalisation du Fonds Capital expansion région de Thetford et les infrastructures du Pôle récréotouristique du Mont Adstock, etc. «, explique le président de la Société de développement économique de la région de Thetford, monsieur Marc-Alexandre Brousseau.

« Ce Fonds devait, évidemment, prévoir un support pour nos PME à la fois complémentaire, distinctif et avantageux par rapport aux programmes et Fonds existants, nous en jugerons lorsque les modalités nous serons transmises, mais également toute la latitude de pouvoir supporter la réalisation de nos projets structurants, ce qui est totalement absent. On souhaite que le nouveau fonds nous amène de l’argent neuf, car tout nous indique qu’il s’agira de l’argent qui est déjà disponible pour les entrepreneurs chez Investissement-Québec et qu’on ne fait que le déplacer dans un nouveau programme sans somme supplémentaire ni avantage comparativement à ce qui est déjà sur la table », conclut-il.


Source :                 Martin Fecteau, conseiller en communication et marketing, SDE région de Thetford

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *