Dernières heures

Cowspiracy : 2e Docu-Vert au Cégep de Thetford

7 novembre 2018 | par Tommy Gauthier
Cowspiracy : 2e Docu-Vert au Cégep de Thetford
Socio-culturel
0

Le 20 novembre prochain se tiendra la seconde soirée « Docu-Vert » du Comité Vert du Cégep de Thetford. Cette fois, elle mettra le projecteur sur l’alimentation, l’agriculture animale et environnement avec le documentaire « Cowspiracy ».

Par ces 6 à 8 ouverts à tous, les étudiants cherchent à sensibiliser la population aux enjeux environnementaux et à créer un espace d’échange et de réflexion pour trouver des solutions, tant individuelles que locales. Le documentaire, en anglais sous-titré en français, sera projeté de 18 h à 21 h, au Loft du Cégep de Thetford Mines. L’activité est
gratuite et chaque personne est invitée à apporter un plat ou une collation à partager. Le 23 octobre dernier, le premier des cinq soirées « Docu-Vert » de l’année scolaire a attiré une dizaine de personnes. Le réalisateur québécois Denis Blanquière y a présenté son documentaire « La PouBelle Province » sur la gestion des déchets au Québec. Les
documentaires suivants seront : La terre vue du Cœur (biodiversité et écologie) de Hubert Reeves, le 19 février; Pouvoir, Pipelines et démocratie (exploitation pétrolière au Canada), d’Olivier D’Asselin, le 19 mars; ainsi que Home (prise de conscience globale), de Yan Arthus Bertrand, le 23 avril.

À propos du documentaire : Le réalisateur, Kip Andersen, bouleversé par le film An Inconvenient Truth d’Al Gore, décide de changer son comportement : prendre des douches plutôt que des bains, se déplacer en vélo… Mais est-ce suffisant? Est-ce réellement la cause majeure des grands problèmes écologiques (déforestation, pollution de l’eau, destruction des océans et émissions de gaz à effet de serre)? Le rapport de la FAO Livestock’s long shadow provoque en lui un électrochoc. Pourquoi personne, ni ONG ni politique, n’aborde-t-il la question de l’empreinte de notre alimentation carnée?

Sollicitant des réponses à ses questions, il poursuivra sa quête et documentera les problèmes colossaux que pose la production de produits d’origine animale, qu’elle soit industrielle ou paysanne. La solution évidente et logique se dessine sous nos yeux au fur et à mesure de la progression de ce documentaire, véritable parcours du combattant de
l’honnêteté.

Source : Armelle Le Gouic, animatrice du Comité Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *