Dernières heures

DE LIMA A CERRO DE PASCO (CHRONIQUE VOYAGE AVEC MATT)

17 février 2014 | par Tommy Gauthier
DE LIMA A CERRO DE PASCO (CHRONIQUE VOYAGE AVEC MATT)
Chronique Voyage avec Matt
0

mathieu-gregoire-DE-LIMA-A-CERRO-DE-PASCO

Départ de Lima pour l’une des villes andines les plus populeuses à cette altitude. Cerro de Pasco, 4330 mètres d’altitudes, environ 80 000 habitants. 8 heures d’autobus pour y arriver. Et quel choc! Après avoir manqué passablement de sommeil dans les derniers jours et être passé de 50/100 mètres d’altitude à 4300 mètres, le soroche s’est bel et bien senti. J’ai passé le lundi 10 février à tenter de dormir, ma tête semblait vouloir littéralement exploser et le mal de coeur incessant. Mardi 11 février, j’ai trouvé assez d’énergie pour me rendre à une pharmacie et acheter des médicaments pour le soroche. J’en ai profité pour aller manger un peu, un déjeuner à 2$ avec riz, carottes et jus de papaye.

Ensuite, une longue marche pour tenter de connaître la ville (aucune carte à ma disponibilité). Après 1h30, je suis arrivé à la lagune où j’y ai fait quelques clichés. En sortant d’une ruelle, un péruvien m’envoie la main, sourire au visage. On a donc continué notre marche durant près de 4 heures à travers la ville. Opération: trouver une carte.

mathieu-gregoire-DE-LIMA-A-CERRO-DE-PASCO-2

Après avoir visité 4 librairies et 2 autres commerces, personne n’avait en sa possession une carte de Cerro de Pasco. C’est à ce moment qu’on a décidé de se rendre au Conseil Municipal. Accueil drôlement chaleureux dans l’un des bureaux des archives, un Québécois à Cerro de Pasco avec un Péruvien de Puno, ça a bien fait rire. On a eu droit à un muffin et du jus de pêche, puis un CD contenant les dernières cartes de la ville. J’ai donc continué ma recherche pour pousser mon idée de photoreportage sur les taux d’arsenic et de plomb extrêmement élevés et les diverses maladies de plusieurs habitants. On m’a référé à une ONG, Labor…avec qui j’avais déjà tenté de créer un contact et je n’avais jamais eu de réponse.

On a donc trouvé les bureaux de Labor, bien jolis, mais fermés. J’ai tenté d’appeler l’office à Lima, rien! On a donc repris la route vers le Centro, en tentant de questionner quelques habitants. Ça n’a malheureusement pas porté fruit et ma santé était encore bien loin dans mes rêves pour pouvoir en faire davantage. Ce fut donc un aurevoir, je suis allé me coucher à 17h30 car les médicaments ne semblaient pas faire un effet exceptionnel. Le maté de coca m’a davantage aidé!

mathieu-gregoire-DE-LIMA-A-CERRO-DE-PASCO-3

Mercredi 12 février, je me lève rapidement et décide de trouver un chauffeur de taxi qui voudrait me faire connaître un peu plus la ville. J’ai donc eu la chance de faire un tour d’une heure pour y avoir une vue d’ensemble et connaître les divers quartiers de la ville. Retour au Centro, je décide de lever les voiles vers Huancayo et finalement, Ayacucho, où j’arriverai jeudi matin à 7h00 AM, quelques 18 heures d’autobus plus tard.

mathieu-gregoire-DE-LIMA-A-CERRO-DE-PASCO-4

Hasta luego!

Pour plus de photos, visitez ma page facebook. J’ai une connexion très incertaine en ce moment.

Source : Matt Gregroire, www.mattgregoirefoto.files.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *