Dernières heures

La CCITM se rejouit de la création par Québec d’un fonds de développement de 50 M $ pour notre région

28 mars 2018 | par Tommy Gauthier
La CCITM se rejouit de la création par Québec d’un fonds de développement  de 50 M $ pour notre région
Économie
0

La Chambre de Commerce et d’industrie de Thetford Mines apprenait l‘annonce via le plan économique du Gouvernement du Québec que  la région pourrait bientôt profiter d’un fonds majeur en développement  pour l’ensemble du territoire de la MRC des Appalaches et sera doté d’une enveloppe d’intervention de 50 millions de dollars.

 

Ce fonds permettra ainsi de soutenir des projets de relève entrepreneuriale, des projets de conception de nouveaux produits ou procédés, des projets d’investissement visant la création ou l’expansion d’entreprises ainsi que la réalisation d’études de faisabilité.  Ce nouveau programme servira donc de levier économique pour stimuler les investissements privés et favoriser la création d’emplois. Les modalités seront précisées ultérieurement mais on sait déjà que cela va permettre à plusieurs entrepreneurs de diversifier prochainement leurs activités et de planifier des investissements majeurs.

 

Concernant le budget

Les mesures annoncées dans le cinquième budget du ministre des Finances du Québec, monsieur Carlos Leităo, envoient un signal positif aux entreprises et permettront de maintenir un climat d’affaires favorable à la croissance. Le budget rétablit un meilleur équilibre avec certaines annonces récentes du gouvernement, en matière de normes du travail, et pose des gestes concrets pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre, selon la CCITM. « Il s’agit d’un budget permettant de maintenir la compétitivité des entreprises et de les appuyer face aux défis de main-d’œuvre », soulignent la directrice générale de la CCITM, madame Suzanne Lacombe.

 

Des mesures d’atténuation pour soulager les entreprises.

Plusieurs mesures permettront aux entreprises de respirer un peu mieux, particulièrement en raison de la diminution du taux d’imposition des PME de 8 % à 4 % et de la réduction des contributions au Fonds des services de santé (FSS).  Ces mesures permettront d’atténuer l’impact de la hausse du salaire minimum, de la bonification du Régime des rentes du Québec, de la modification des normes du travail et de la bonification du Régime québécois d’assurance parentale. Elles viennent aussi répondre à des besoins exprimés par les entreprises pour assurer leur compétitivité.

 

Agir concrètement pour une main-d’œuvre suffisante et compétente

Le programme Un emploi en sol québécois, un projet-pilote lancé en 2017 pour favoriser l’intégration en emploi des personnes immigrantes dans les régions du Québec, sera reconduit.  Grâce à un processus novateur de préqualification des personnes immigrantes, des activités d’appariement entre les postes disponibles et des candidats qualifiés permettront de combler des postes disponibles en région – 55 % des emplois disponibles s’y trouvent alors que 86 % de la population immigrante habite dans la région de Montréal. Au cours des trois prochaines années,  un budget de 3 millions $ y sera alloué.

 

La CCITM salut aussi les mesures permettant d’arrimer les besoins du marché du travail et les formations appropriées, qu’elles soient pour les futurs travailleurs ou ceux actuellement en poste. La bonification du crédit d’impôt pour les travailleurs expérimentés représente un pas dans la bonne direction afin d’inciter ce bassin de travailleurs important à demeurer ou réintégrer le marché du travail, mettant ainsi leur expérience et leur expertise à contribution. Cela aura un effet positif tant dans les opérations quotidiennes que pour favoriser le transfert de connaissances vers les nouveaux travailleurs. « Alors que la population active québécoise va diminuer au cours des prochaines années, les mesures visant à intéresser les travailleurs expérimentés à demeurer en emploi constituent un geste positif », commente madame Lacombe. «  Nous avions déjà favorisé le retour au travail des personnes retraitées lors de l’événement Emploi Formation car nous croyons que cette richesse humaine peut contribuer à l’essor de nos entreprises du milieu » d’ajouter madame Lacombe.

Favoriser l’investissement et la productivité des entreprises

Les entreprises pourront disposer d’une déduction pour amortir la totalité de leurs investissements en technologies de pointe, sur deux ans, le gouvernement établit un environnement d’affaires propice à l’investissement et permettant ainsi de mieux faire face à leurs concurrents américains en améliorant leur productivité et en tirant parti de l’innovation.

 

L’équite fiscale comme moteur de compétitivité

Par ailleurs, le budget québécois 2018-2019 met en œuvre la volonté, annoncée lors de la mise à jour budgétaire de l’automne 2017, de rétablir l’équilibre fiscal en matière de perception de la taxe de vente. « Seulement 19 % des entreprises québécoises font du commerce en ligne, tandis que 57 % des Québécois effectuent des achats sur le web. Savoir que les règles seront les mêmes pour tout le monde devrait stimuler les entreprises québécoises à accélérer leur virage nécessaire vers le commerce électronique », soutient la direction de la CCITM.

 

Des investissements structurants pour le dynamisme des régions du Québec

Divers investissements porteurs stimuleront le développement économique sur le territoire québécois. D’entrée de jeu, le budget reconnaît le besoin d’appuyer le dynamisme du secteur agroalimentaire, grâce à des investissements de plus quelque 350 millions $ qui assureront que nos entreprises de production et de transformation alimentaire, sur l’ensemble du territoire québécois, pourront accroître leur innovation et compétitivité.

 

 

À propos de la CCITM

La Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines (CCITM) est un réseau de gens d’affaires de près de 400 entreprises provenant de diverses sphères d’activité économique (industrielle, commerciale, professionnelle, service, institutionnelle, travail autonome, etc.). Elle favorise ainsi activement le développement de sa communauté tout en veillant ainsi sur les intérêts de ses membres grâce à l’exercice de son dynamisme ainsi qu’à son pouvoir de représentation et à la force de son réseau.

Source : Suzanne Lacombe, CCITM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *