Dernières heures

LA SANTÉ PUBLIQUE FAIT LE POINT SUR LA GRIPPE

8 janvier 2014 | par Tommy Gauthier
LA SANTÉ PUBLIQUE FAIT LE POINT SUR LA GRIPPE
Actualités provinciales
0

Le Québec vit présentement, comme chaque hiver, une augmentation saisonnière attendue des cas de grippe et le réseau suit la situation avec attention. Le pic de l’activité grippale devrait arriver au cours des prochaines semaines, soit entre la mi-janvier et le début février. Soulignons cependant que la situation n’est pas exceptionnelle à cette période-ci.

On constate cette année une prédominance du sous-type H1N1 au Québec, comme c’est le cas ailleurs au Canada. « Au cours des derniers jours, on a entendu beaucoup de choses sur le H1N1, mais il est important de rappeler que ce virus n’est pas plus virulent que les autres virus de la grippe, puisque cette souche circule depuis 2009. Elle est également incluse dans le vaccin offert depuis novembre dernier. Les personnes vaccinées cette année sont donc immunisées », a tenu à rassurer le directeur national de la santé publique, le docteur Horacio Arruda.

La vaccination, la protection la plus efficace contre la grippe
La vaccination demeure la manière la plus efficace de se prémunir contre les complications de la grippe. Il est toujours possible pour les gens qui le désirent de se faire vacciner. Le vaccin est offert gratuitement aux personnes faisant partie des groupes plus vulnérables, soit :

• les personnes à risque de développer des complications : les enfants de 6 à 23 mois; les femmes enceintes en bonne santé au 2e ou 3e trimestre de leur grossesse; les personnes ayant une maladie chronique; et les personnes de 60 ans et plus;
• l’entourage des personnes à risque de développer des complications et celui des bébés de moins de 6 mois;
• et les travailleurs de la santé.

Le docteur Arruda rappelle également qu’un vaccin intranasal est disponible pour les jeunes âgés de 2 à 17 ans qui sont atteints de maladies chroniques ou qui vivent avec des personnes à risque de complications. « Ce vaccin leur offre une meilleure protection en plus d’être sans douleur pour les enfants », a souligné le docteur Arruda.

Pour en savoir plus au sujet de la grippe ou de la campagne de vaccination, la population est invitée à contacter son centre de santé et de services sociaux (CSSS), ou de se rendre sur le site www.sante.gouv.qc.ca.

Mesures d’hygiène préventives

Pour réduire les risques de transmission de la grippe à son entourage, il existe des moyens fort simples. Il suffit par exemple de se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon, d’utiliser un rince-mains antiseptique en l’absence de lavabo, de prendre soin de tousser ou d’éternuer dans le pli du coude, d’éviter de partager des ustensiles ou des verres et de rester à la maison si l’on a des symptômes de grippe.

Consulter ou rester à la maison?
Les mesures d’hygiène préventives, les principaux symptômes de la grippe, ainsi que les renseignements utiles pour une prise de décision éclairée quant à la meilleure façon de consulter (Info-Santé 8-1-1, clinique ou urgence) et au meilleur moment pour le faire ont été mis en ligne sur le Portail santé mieux-être : www.sante.gouv.qc.ca. On y trouve également un moteur de recherche permettant de générer, par région, par code postal ou par géolocalisation, la liste des points de services les plus près qui offrent des consultations sans rendez-vous, qu’il s’agisse de cliniques, de groupes de médecine de famille (GMF) ou de CLSC, si une consultation est requise, notamment pour les personnes faisant partie des groupes vulnérables.

Rediffusion | Source : Stéphanie Ménard, Relations médias, Ministère de la Santé et des Services sociaux 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *