Dernières heures

L’Acef-ABE dénonce les hausses d’Hydro-Québec

13 mars 2015 | par Tommy Gauthier
L’Acef-ABE dénonce les hausses d’Hydro-Québec
Actualités régionales
0

C’est avec beaucoup d’inquiétude que l’Association coopérative d’économie familiale – Appalaches-Beauce-Etchemins (ACEF-ABE) a pris connaissance de la hausse de tarif autorisée par la Régie de l’énergie à Hydro-Québec.

À partir du 1er avril, les consommateurs québécois subiront une hausse importante de leur facture d’électricité, soit 2,9%. Cette hausse s’ajoute aux hausses 2,3% et 4,3% consentit à Hydro-Québec respectivement en 2013-2014. « Au cours des 3 dernières années, c’est une augmentation de 10% de notre facture d’électricité, résume François Décary, directeur de l’Acef-ABE. »

En moyenne, Hydro-Québec ira chercher 44$ de plus chez ses clients résidentiels, dont environ 30$ s’explique uniquement par l’achat d’énergie éolienne à des entreprises privées. « Nous qualifions les hausse d’excessives, principalement puisqu’elle résulte d’achats couteux et inutile qui ont été imposé par le gouvernement dans un contexte de surplus d’électricité » explique M. Décary.

Ces sommes supplémentaires viendront s’ajouter au fardeau d’un nombre toujours grandissant de consommateurs qui ont peine à payer leur facture d’électricité.  En effet, plus de 70 000 ménages ont été débranchés en 2014, une hausse de 75% par rapport à l’année précédente.

Comme l’explique Normand Roy, consultant budgétaire : « Ça fait plus de 30 ans que je travaille à l’Acef, et jamais je n’avais vu autant de personnes solliciter notre aide suite à un débranchement d’Hydro-Québec que l’an passé et ce, aussi bien dans la région de Thetford Mines qu’à St-Georges ».  M. Roy déplore également que ce sont les moins bien nantis et la classe moyenne qui seront encore affectés : « ces gens habitent souvent des logements moins bien isolés et passent plus de temps à la maison, notamment les ainés et les familles avec des jeunes enfants. Quand on chauffe toute la journée, la facture d’Hydro est plus importante ».

Une taxe déguisée

D’ailleurs, l’Acef-ABE joint sa voix à l’Union des consommateurs qui déplore qu’Hydro-Québec soit de plus en plus instrumentalisé pour donner de généreux dividendes au gouvernement. En effet, alors qu’Hydro-Québec vient de dégager des profits records cette année, « taxer à l’excès un service aussi essentiel que l’électricité pour équilibrer les finances du gouvernement devient indécent.» conclut François Décary.

Rediffusion | Source :  François Décary, Directeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *