Dernières heures

LAURENT LESSARD SALUE LE RECUL DU MINISTRE DE LA SANTÉ

10 janvier 2014 | par Tommy Gauthier
LAURENT LESSARD SALUE LE RECUL DU MINISTRE DE LA SANTÉ
Actualités provinciales
0

Laurent Lessard, député de Lotbinière-Frontenac a salué le recul du ministre de la Santé concernant la formation collégiale en soins infirmiers et a soutenu une fois de plus le maintien de ce programme dans les cégeps du Québec.

Bien qu’il ait affirmé à plusieurs reprises, notamment lors de la dernière Assemblée générale annuelle de l’ordre des infirmières et infirmiers du Québec, que le statu quo n’était pas acceptable et que la formation devait être revue, le ministre de la Santé est revenu sur sa décision. « En ne statuant pas rapidement sur cette question, le gouvernement Marois a entretenu le doute pour des étudiants du cégep de Thetford et des autres cégeps au Québec. Il a paralysé le cheminement scolaire et l’avenir professionnel de ces jeunes. Je suis donc satisfait aujourd’hui de voir un recul sur la position initiale du gouvernement et ainsi confirmer que le DEC en soins infirmiers était là pour rester. Je remercie d’ailleurs le support du directeur du cégep de Thetford, monsieur François Dornier ainsi que le personnel enseignant du cégep dans ce dossier. » a souligné Laurent Lessard.

Les finissants du DEC en soins infirmiers sortent avec un enseignement de qualité qui répond actuellement aux besoins du réseau. La formation collégiale ne peut devenir une simple passerelle vers l’université. « Le gouvernement péquiste avait inventé une nouvelle maladie à notre système de santé et voulait appliquer la formation universitaire obligatoire comme le seul traitement curatif. Ce serait d’ailleurs le premier diplôme d’études collégiales techniques qui n’aurait pas donné pas accès directement au marché du travail. Les étudiants, les cégeps, les universités et les centres hospitaliers attendaient une réponse depuis plusieurs mois. Maintenant que le gouvernement a reculé et a mis fin au suspense, les étudiants peuvent donc terminer à la session hiver 2014 avec un diplôme qualifiant et avoir accès à un emploi » a conclu le député de Lotbinière-Frontenac.

Rediffusion | Source : Jean-Philip Gagné, Attaché politique, Député de Lotbinière-Frontenac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *