Dernières heures

Semaine nationale de la sécurité des patients 2018

29 octobre 2018 | par Tommy Gauthier
Semaine nationale de la sécurité des patients 2018
Actualités régionales
0

Le CISSS de Chaudière-Appalaches est fier de participer à la Semaine nationale de la sécurité des patients qui se déroulera du 29 octobre au 2 novembre 2018. Par cette semaine, le CISSS de ChaudièreAppalaches souhaite susciter des réflexions, questionnements et discussions face à la prise sécuritaire des médicaments. La population est invitée à visiter les kiosques qui se retrouveront dans plusieurs  installations du CISSS de Chaudière-Appalaches et à consulter la documentation se retrouvant sur le site Web de l’organisation auwww.cisss-ca.gouv.qc.ca.

Cette année, le thème est « Les médicaments ne font pas tous bon ménage ». Il vise à inciter les usagers et le personnel soignant à faire appel à l’examen des médicaments dans le cas de toute personne à qui cinq médicaments ou plus sont prescrits. Nous avons tous un rôle à jouer par rapport à la sécurité des  médicaments. La Semaine nationale de la sécurité des patients encourage les usagers à questionner, écouter et parler de leurs médicaments avec les professionnels de la santé en utilisant l’outil « 5 questions à poser à propos de vos médicaments » qui est disponible sur le site Web du CISSS de Chaudière-Appalaches.
Voici les cinq questions vitales à poser à propos de ses médicaments :
1. Changements? – Est-ce que des médicaments ont été ajoutés, supprimés ou changés et pourquoi?
2. Continuer? – Quels médicaments dois-je continuer à prendre et pourquoi?
3. Usage correct? Comment dois-je prendre mes médicaments et pour combien de temps?
4. Surveiller? Comment vais-je savoir si mes médicaments agissent et quels sont les effets secondaires que je
devrais surveiller?
5. Suivi? Aurais-je besoin de tests et quand dois-je prendre mon prochain rendez-vous?
Le CISSS de Chaudière-Appalaches travaille activement à réduire les erreurs médicamenteuses, le taux de réadmission à l’hôpital lié à un événement indésirable causé par des médicaments, et à améliorer la transmission de renseignements relatifs à la médication des usagers en mettant en application les meilleures pratiques en matière de sécurité du circuit du médicament.
L’implantation du bilan comparatif des médicaments (BCM) est un exemple d’une bonne pratique. Vous avez constaté que le personnel clinique vous pose plus  souvent des questions à vous ou à vos proches sur vos médicaments, lors de votre admission ou votre départ de l’hôpital? Ce questionnement est rendu nécessaire afin de réaliser le BCM qui a pour objectif de bien connaître l’ensemble des médicaments pris par un usager, et cela, en collaboration entre autres avec son pharmacien et ses proches, si nécessaire. Le BCM est fait lors de l’admission, le transfert et le départ d’un usager.

Source :
Le Service des communications et des relations publiques
CISSS de Chaudière-Appalaches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *