Dernières heures

THETFORD MINES SOUHAITE PRÉSERVER L’OFFRE DE SERVICE EN TRANSPORT

13 mai 2014 | par Tommy Gauthier
THETFORD MINES SOUHAITE PRÉSERVER L’OFFRE DE SERVICE EN TRANSPORT
Actualités régionales
0

La compagnie française Kéolis, qui a acheté le transporteur Orléans Express, a dernièrement annoncé qu’elle avait soumis à la Commission des transports du Québec (CTQ) un plan dans lequel plusieurs liaisons régionales seraient modifiées ou même abolies, et ce, dès le 6 juillet prochain. Parmi ces modifications, il a été précisé que l’entreprise abandonnerait son service entre Thetford Mines et le Centre‐du‐Québec, en direction de Montréal. « Je vais toujours m’opposer à une réduction de services pour notre population. Je suis persuadé qu’il existe des alternatives possibles pour continuer d’offrir cette offre de transport », mentionne le maire de Thetford Mines, monsieur Marc‐Alexandre Brousseau.

Le maire de Thetford Mines précise qu’il discutera prochainement avec le directeur général de la Conférence régionale des élus de la Chaudière‐Appalaches, monsieur Patrick Hamelin, afin d’évaluer la possibilité d’intervenir auprès de la CTQ pour reporter quelque peu la date de mise en oeuvre du plan. Ainsi, ils pourraient poursuivre les discussions avec Kéolis afin d’examiner les possibilités d’établir un meilleur arrimage entre les transports collectifs locaux et trouver d’autres solutions à offrir à la clientèle.

« Le but est d’évaluer divers scénarios permettant de conserver le service et améliorer la rentabilité du trajet. Que ce soit en réaménageant les horaires ou autre, il existe sûrement des solutions pour susciter davantage de clientèle », précise monsieur Brousseau.

Si le plan de réaménagement d’Orléans Express est mis de l’avant en juillet prochain, Thetford Mines offrira que la liaison vers Québec. À partir de cette destination, l’usager pourra prendre un transfert vers l’endroit désiré. Il faut savoir que le trajet de Thetford Mines vers Montréal via la ville de Québec prendra le même temps que le trajet qui passe présentement par Victoriaville et Drummondville.

En 2013, Orléans Express a perdu cinq millions de dollars en plus de s’être vu refuser une aide financière pour poursuivre la desserte des régions plus éloignées. Il semble que la rentabilité des dessertes est problématique pour l’entreprise, qui constate une baisse de sa clientèle.

« Ce service d’autobus a été instauré à Thetford Mines en 1952 afin de contribuer au développement économique de la municipalité et de la région. Plus de 60 ans plus tard, nous allons évaluer ce qui est possible d’être mis de l’avant afin que la population régionale puisse continuer d’utiliser ce transport vers les grands centres », conclut monsieur Brousseau.

Rediffusion | Source : David Gosselin | Conseiller en communication | Ville de Thetford Mines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *