Dernières heures

TRANSACTION MAJEURE ENTRE L’ASSURANCIA ET LE BLIZZARD

21 octobre 2016 | par Tommy Gauthier
TRANSACTION MAJEURE ENTRE L’ASSURANCIA ET LE BLIZZARD
Sport
0

L’Assurancia de Thetford qui comptait un surplus de joueurs dans son alignement depuis le début de la saison vient de procéder à une importante transaction avec le Blizzard de Trois-Rivières, échange impliquant sept joueurs, deux choix au repêchage et des considérations futures.

La formation thetfordoise envoie donc Stéphane Boileau, Simon Courcelles, Toby Lafrance et Martin Trempe, de même que son choix de sixième ronde au prochain repêchage en retour de Thomas Beauregard, Tommy Tremblay, Marc-Olivier Mimar, un choix de troisième ronde et des considérations futures.

La pierre angulaire de cette transaction pour l’Assurancia est évidemment Thomas Beauregard, champion marqueur du circuit l’an dernier. Auteur d’une fiche de 33 buts et 36 passes pour 69 points en 40 parties, il possède une feuille de route impressionnante. Âgé de 30 ans, il a connu du succès tout au long de sa carrière, avec notamment une dernière saison junior de 71 buts.

L’entraîneur-chef et directeur général de l’Assurancia, Bobby Baril, salive déjà à l’idée de pouvoir compter sur Beauregard dans son alignement. « Ses statistiques parlent par elles-mêmes. C’est un marqueur naturel avec une moyenne de plus d’un point par match. Il va compléter à merveille notre top 6 à l’attaque avec les Daoust, Gamache, Lecours, Tremblay et Courcelles ». Baril devra toutefois patienter avant de lancer son nouveau protégé dans la mêlée puisque celui-ci ne jouera pas ce week-end, lui qui se remet d’une légère blessure.

Quant à Tommy Tremblay, il s’agit d’un attaquant de 26 ans qui a complété son stage universitaire avec les Patriotes de Trois-Rivières et qui s’aligne avec les Loups de La Tuque cette saison. Ayant été capitaine de plusieurs de ses équipes, Tremblay s’attire les compliments de Baril. « C’est un excellent joueur qui sera un réserviste de luxe pour nous ». L’Assurancia obtient également les droits sur Marc-Olivier Mimar, un ailier droit au gros gabarit et qui complète cette année sa cinquième saison avec les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Enfin, la formation thetfordoise reçoit le choix de troisième ronde du Blizzard au prochain repêchage et des considérations futures.

Décision déchirante

S’il est ravi de ses plus récentes acquisitions, Bobby Baril admet que c’est avec un pincement au cœur qu’il laisse partir le quatuor de joueurs qu’il sacrifie. « On avait un surplus de joueurs depuis le début de la saison. Comme on ne voulait pas de gars malheureux et par respect pour ceux-ci, on a choisi de procéder à une transaction qui leur permettra de jouer ».

Concernant Simon Courcelles, Baril ne tarit pas d’éloges. « C’est un gars qui s’est donné corps et âme pour notre équipe. Il nous a aidés à remporter deux championnats et il méritait que je lui permette de jouer. C’est d’ailleurs d’un commun accord qu’on a convenu de l’échanger. Je le remercie pour les services rendus et je lui souhaite bonne chance ».

Quant à Lafrance, c’est une congestion à l’attaque qui a forcé la main de Baril. « Il ne jouait pas régulièrement depuis le début de l’année et je souhaitais l’accommoder. Avec l’ajout de Daoust et Gamache, il était difficile de trouver une place pour Toby sur un de nos deux premiers trios, tandis que le Doc était le prix à payer pour obtenir le premier marqueur du circuit l’an dernier. C’est une bonne personne que je remercie et le Blizzard tenait à l’avoir dans l’échange. Enfin, dans le cas de Martin Trempe, c’est pour lui permettre de jouer et le satisfaire qu’on a consenti à l’inclure dans la transaction.

Si les partisans de l’Assurancia ne pourront voir Beauregard à l’œuvre ce week-end, il assisteront à l’entrée en scène de Pierrick Martel, de même que d’un nouveau joueur qui fera ses débuts dimanche, tandis qu’ils retrouveront les Boileau, Courcelles et Lafrance à la même occasion alors que ceux-ci s’amèneront au Centre Mario-Gosselin avec leur nouvelle équipe.

Rediffusion | Source :  Mario Royer, responsable des communications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *