Dernières heures

Un bilan de mi-année positif pour le (CISSS) de Chaudière-Appalaches

9 décembre 2015 | par Tommy Gauthier
Un bilan de mi-année positif pour le (CISSS) de Chaudière-Appalaches
Actualités régionales
0

C’est un bilan de mi-année positif que dresse la direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches.

Créé au 1er avril dernier et formé des neuf anciens établissements de santé et de services sociaux de la région et de l’Agence régionale de la santé et des services sociaux, le CISSS de Chaudière-Appalaches compte sur 12 000 employés engagés, 700 médecins et plusieurs centaines de bénévoles pour offrir des services à près de 420 000 citoyens en Chaudière-Appalaches. Toutes ces personnes offrent des soins et des services dans une centaine d’installations réparties sur tout le territoire de la Chaudière-Appalaches. La nouvelle organisation dispose d’un budget de près de 900 M $.

Rappelons que l’objectif de la loi (PL10) qui a mené à la création du CISSS de Chaudière-Appalaches vise à simplifier l’accès aux soins et aux services pour la population par une vision intégrée et de proximité de ceux-ci, de contribuer à l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité de ces soins et ces services et d’accroître l’efficience et l’efficacité du réseau, notamment par la diminution de la bureaucratie. C’est donc la tâche à laquelle l’établissement s’investit depuis le 1eravril dernier.

À cet effet, l’organisation s’est dotée d’instances comme le conseil d’administration qui a d’ailleurs tenu sa première séance publique le 11 novembre dernier. L’établissement a également mis sur pied des directions et une structure d’encadrement souple afin d’atteindre l’objectif de diminuer la bureaucratie. Sur un total d’environ 480 gestionnaires avant la fusion du 1er avril dernier, il y a maintenant 330 cadres en poste, soit une diminution de 31 % au total dont une baisse de 5 % au niveau clinique et une baisse de
42 % au niveau administratif.

« Ces données viennent démontrer clairement le parti pris de l’organisation pour des soins et des services cliniques de qualité, soutenus par des services administratifs performants. Sans hésitation, nous pouvons affirmer que, depuis le 1er avril dernier, les soins de santé et de services sociaux de la région ont continué à être offerts avec la même qualité à la population de Chaudière-Appalaches et à être adaptés aux besoins variés de celle-ci. De même, ils continuent d’être accessibles à proximité des communautés dans une centaine d’installations situées partout sur le territoire, et ce, sans que la population n’y voit de différence marquée », a commenté le président-directeur général du CISSS de Chaudière-Appalaches, monsieur Daniel Paré.

Au cours des prochains mois, grâce à la nouvelle structure, le travail d’intégration des services débutera notamment en facilitant la fluidité des services entre les services généraux de première ligne comme ceux offerts, par exemple, dans les CLSC, entre les services spécialisés de deuxième ligne comme ceux des centres de réadaptation ou des hôpitaux et ceux surspécialisés de troisième ligne comme, notamment, la pédopsychiatrie.

Rediffusion | Le Service des communications, Direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques et Direction de l’enseignement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *