Dernières heures

Une marque de leadership pour le libéral David Berthiaume

14 juin 2015 | par Tommy Gauthier
Une marque de leadership pour le libéral David Berthiaume
Actualités provinciales
0

Le candidat du Parti libéral du Canada dans Mégantic-L’Érable, David Berthiaume, a eu l’honneur d’être l’un des 250 jeunes leaders canadiens sélectionnés parmi des milliers de postulants afin de participer à la prestigieuse Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership 2015 (CCGGL). Cet événement quadriannuel, qui a eu lieu cette année du 22 mai au 5 juin, prend la forme d’un périple formateur à travers le Canada.
La mission de la CCGGL est d’aiguiser les aptitudes décisionnelles des jeunes dirigeants appelés à occuper des postes élevés, de favoriser une plus grande ouverture dans leur relation avec d’autres leaders et avec la société qui les entoure, ainsi que de favoriser une compréhension plus globale du Canada. Cette expérience permet d’élargir leurs perspectives afin qu’ils puissent réaliser pleinement tout l’impact que leur organisation respective peut avoir sur le bien-être général de la société.

David Berthiaume a dû traverser un processus de sélection rigoureux afin de se qualifier comme participant à cet événement. Celui qui est directeur général du centre de recherche OLEOTEK a en effet dû transmettre un dossier de candidature exhaustif accompagné d’une lettre de recommandation de son employeur et passer une entrevue de sélection avant d’être retenu.

Présidée par la présidente de Shell Canada, Mme Lorraine Mitchelmore, l’édition 2015 de la CCGGL avait pour thème central l’innovation et comprenait des activités très diversifiées comme des conférences, des visites, des expériences d’accompagnement et des ateliers pratiques. « J’ai d’ailleurs pu discuter d’innovation et de développement durable en lien avec l’exploitation des sables bitumineux avec Mme Mitchelmore, une femme très influente. », souligne le seul candidat officiellement investi dans Mégantic-L’Érable.

De St-John’s à Banff
Les 250 participants étaient divisés en 16 groupes qui avaient chacun un itinéraire et un programme différents. Quant à David Berthiaume, il s’est d’abord envolé vers la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador pour se rendre quelques jours plus tard en Alberta afin de vivre un séjour aux quatre coins de la province. Son périple s’est finalement terminé à Ottawa où il a pu notamment visiter le Parlement et le Rideau Hall, la résidence du Gouverneur général du Canada, Son Excellence le très honorable M. David Johnston.
David Berthiaume a dans un premier temps entendu plusieurs conférenciers de haut calibre tels que l’astronaute Chris Hadfield et le président du Conseil national de recherches Canada, Tom Jenkins. Il a par la suite pu être témoin de nombreuses innovations sur des sujets tels que l’exploitation des sables bitumineux, les changements sociopolitiques en Alberta, la réhabilitation des criminels et l’aide aux personnes aux prises avec une dépendance. « Toutefois, ce sont les discussions entourant la question autochtone qui m’ont donné la plus grande leçon. Je saisis maintenant mieux leur situation et le traitement qu’ils ont subi. Plusieurs rencontres et échanges ont amené chez moi des remises en question très porteuses. », partage le Thetfordois.

Photo2-David Berthiaume-Parlement-2moPar ailleurs, David Berthiaume a pu obtenir des conseils personnels pour agir efficacement comme nouvel élu, notamment de la part du plus haut fonctionnaire albertain, M. Richard Dicerni, sous-ministre du Conseil exécutif. « Afin d’opérer un changement, il est recommandé, dans l’ordre, d’écouter et apprendre, de bien définir l’enjeu, de formuler une vision claire de ce qui serait une victoire, puis de se donner un plan pour l’atteindre. Ces enseignements me seront utiles pour mon éventuelle fonction de député fédéral, mais aussi pour la campagne que j’ai déjà entamée. », assure le candidat libéral.

Double apprentissage
David Berthiaume a grandement apprécié son voyage car il a pu discuter d’une foule d’enjeux nationaux avec d’autres jeunes leaders provenant de partout au pays et appartenant à différents univers. « Ce qui a été le plus significatif, ce sont les échanges avec les gens de mon groupe qui étaient issus de milieux publics, privés, corporatifs et syndicaux. Ça a été une expérience inouïe car tous les participants se démarquaient dans leur domaine respectif et apportaient différents points de vue. », explique-t-il.

D’autre part, la CCGGL a permis à David Berthiaume d’en apprendre davantage sur lui-même. Il sait maintenant qu’il est en mesure d’être à l’écoute et de s’ouvrir à des gens de différents horizons qui vivent des problématiques et des défis ou particuliers. « Ces atouts me permettront de mener une campagne efficace et de remplir habilement mon rôle de député. », conclut le politicien.

Photo1 : David Berthiaume a échangé avec le Gouverneur général du Canada, David Johnston, lors de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership. Ils ont d’ailleurs déjà siégé ensemble sur le conseil d’administration de Technologies du développement durable Canada (TDDC).
Photo2 : David Berthiaume a visité le Parlement du Canada lors de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership.

Source : Gabriel St-Hilaire, Directeur des communications, Équipe David Berthiaume, candidat du PLC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *