juillet 6, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Après le soulèvement, la France a levé l’embargo sur la Grande-Bretagne basée dans l’UE.

Posté sur:

Jeudi, la France a déclaré qu’elle faisait preuve de « tolérance » à l’égard des Britanniques expulsés pour atteindre des domiciles ailleurs dans l’Union européenne, une interdiction surprise qui a choqué des milliers de voyageurs.

En vertu du code de conduite strict qui est entré en vigueur cette semaine, les Britanniques non-résidents ne pourront plus traverser la France en voiture – seuls ceux ayant leur résidence principale en France seront autorisés à entrer.

De nombreux Britanniques empruntent le tunnel sous la Manche du Royaume-Uni vers la France EurotonalService de navette pour transporter les voitures du Royaume-Uni à leurs domiciles dans d’autres pays de l’UE.

Mais beaucoup ne savent pas que la France envisage d’imposer des règles plus strictes aux non-ressortissants pour retourner au Royaume-Uni pour rendre visite à leur famille et à leurs amis pendant les vacances.

Mais la Grande-Bretagne ne fait plus partie de l’UE, qui est considérée comme un « pays tiers » et ses citoyens sont soumis aux mêmes règles que les autres pays hors du camp.

« S’ils n’ont pas de résidence française, les citoyens britanniques sont désormais considérés comme des ressortissants de pays tiers et ne peuvent plus se rendre en France par la route pour rejoindre le pays où ils vivent dans l’UE », a déclaré Eurdonal dans un tweet mercredi soir.

Bateaux P&O Un tweet similaire a averti que « seules les personnes résidant en France seront autorisées à entrer en France ».

« Causes réflexives »

Un responsable du ministère français de l’Intérieur a déclaré que la liste des raisons « obligatoires » des voyages britanniques en France n’avait pas changé, mais que leur demande avait été clarifiée par la police des frontières au début du mois.

READ  Dernière guerre en Ukraine : Biden insiste sur le fait que "l'indignation" contre Poutine n'était pas un appel à son éviction

« Il semble logique de les traiter comme tous les citoyens de pays tiers et de ne pas autoriser leur transport vers un autre pays de l’UE », a déclaré le responsable à l’AFP, demandant à ne pas être identifié par son nom.

Tous les voyages touristiques et professionnels en provenance du Royaume-Uni sont suspendus depuis le 18 décembre alors que la France tente de ralentir la propagation de la variante Omicron Covid.

Sur son site d’avis aux voyageurs, la France précise que le gouvernement britannique n’autorisera pas les Britanniques à se rendre en France « à moins de voyager en avion ».

Mais le ministère français de l’Intérieur a déclaré que les gardes-frontières seraient « tolérants » à l’égard des retours britanniques dans l’UE pendant les « vacances de fin d’année » et a reconnu que les voyages avaient été effectués « de bonne foi ».

Ce changement, que la France n’a pas explicitement fait, est passé inaperçu pour de nombreux Britanniques alors qu’ils se préparaient à retourner aux réunions de famille pendant les vacances.

« Je suis complètement perdue. Cela n’a aucun sens », a déclaré à l’AFP Fiona Navin-Jones, une institutrice, qui espère retourner en Belgique, où elle vit avec sa famille depuis 14 ans.

Ils ont quand même décidé de risquer leur voyage à Eurodonal jeudi, où on leur a dit au terminal que cela dépendait du fonctionnaire des frontières.

« J’ai gagné, donc je pense que j’ai de la chance! » Elle a dit.

Eurostar, un service de train de voyageurs utilisé par de nombreux Britanniques pour rentrer chez eux en Belgique et ailleurs, a averti les utilisateurs plus tôt ce mois-ci d’un changement de régime français.

READ  Championnats d'Europe iQFoil - La France et la Grande-Bretagne en tête des courses d'ouverture - Sailweb

Mais il n’est pas clair s’ils sont utilisés correctement dans les trois gares Eurostar au Royaume-Uni.

« Les règles françaises puent »

Un utilisateur de Twitter qui a été rapatrié par la police française à la dernière minute cette semaine alors qu’il tentait de monter à bord du vaisseau spatial Eurotunnel a indiqué qu’il avait pu rentrer à Bruxelles en train.

« Les douanes FR ont déclaré ces dernières heures qu’elles avaient reçu un papier clarifiant le sort des motifs impérieux. Ils semblaient un peu déçus », a écrit Roland Moore, responsable des relations publiques en Belgique.

Depuis le retrait officiel de la Grande-Bretagne de l’UE il y a près de deux ans, Paris et Londres sont en désaccord sur diverses questions, notamment la pêche et l’immigration illégale.

La nouvelle politique française a provoqué de nombreux voyageurs que le récent conflit entre les deux pays.

« La raison est là – mais je suis vraiment désolé pour les familles qui vivent en Belgique mais n’ont pas de passeport », a déclaré Naveen-Jones.

« Les règles françaises puent toujours. Vous pouvez me citer.

(AFP)