février 2, 2023

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Chemours étend sa production de matériaux échangeurs d’ions Nafion™ en France pour répondre à la demande croissante du marché en matière de production d’hydrogène propre

WILMINGTON, Delaware–()–The Chemours Company (« Chemours ») (NYSE : CC), une société mondiale de chimie avec des positions de leader sur le marché des technologies du titane, des solutions thermiques et spécialisées et des matériaux de performance avancés, a annoncé aujourd’hui un investissement de 200 millions de dollars pour augmenter sa capacité et faire progresser technologie pour son leader de l’industrie Nafion™ matériaux d’échange d’ions qui seront situés dans l’usine de fabrication de Chemours à Villers-Saint-Paul, France. L’investissement de Chemours s’appuie sur les efforts existants aux États-Unis pour disposer d’une chaîne d’approvisionnement fiable et d’une capacité robuste pour permettre l’économie de l’hydrogène. Il soutiendra la demande croissante du marché pour la production d’hydrogène propre à l’aide d’électrolyseurs d’eau, le stockage d’énergie dans des batteries à flux et la conversion de l’hydrogène pour alimenter des véhicules à pile à combustible, et contribuera aux efforts européens et mondiaux plus larges pour permettre la transition vers une énergie propre. Dans le cadre de cet investissement, les capacités du site de fabrication régional de Chemours seront étendues pour soutenir et faire progresser les progrès technologiques et les nouveaux produits pour l’économie mondiale de l’hydrogène.

« Notre société a une formidable opportunité de construire un avenir plus durable, et cela doit inclure la transition vers une énergie plus propre. La chimie détient les clés de cet avenir et continuera de jouer un rôle important dans la progression de l’économie de l’hydrogène », a déclaré Mark Newman, président et chef de la direction de Chemours. « Chemours a choisi la France pour cet investissement dans l’économie de l’hydrogène en raison du fort alignement entre notre vision de croissance durable, l’objectif du gouvernement français de créer une économie de l’hydrogène fiable et forte, et l’ambition de l’Union européenne de réaliser une transition énergétique propre basée sur les objectifs défini dans la loi européenne sur le climat. Avec l’équipe exceptionnelle de notre site de Villers-Saint-Paul, de la communauté environnante et de toute la région des Hauts-de-France, nous allons étendre l’impact de notre technologie de membrane échangeuse de protons Nafion™ pour contribuer à la décarbonation à l’échelle mondiale.

Malgré une croissance solide du déploiement des technologies de l’hydrogène vert, la mise à l’échelle de la capacité et de la capacité de la chaîne d’approvisionnement de l’économie de l’hydrogène reste essentielle pour réaliser le plein potentiel de l’énergie hydrogène et répondre à la demande croissante. La technologie Nafion™ Proton Exchange Membrane (PEM) représente l’une des solutions les plus prometteuses pour la production d’hydrogène vert, qui présente plusieurs avantages, notamment un démarrage plus rapide, moins de composants, une empreinte plus petite, une maintenance plus simple et zéro émission lorsqu’elle est associée à des énergies renouvelables . .

READ  Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que le poste de président de l'Union européenne de la France est une priorité indo-pacifique

« Faire progresser l’économie de l’hydrogène est une formule gagnante pour les personnes et la planète, mais son succès nécessite la performance des produits, l’innovation, un approvisionnement évolutif et une fabrication responsable et durable », a déclaré Denise Dignam, présidente d’Advance Performance Materials chez Chemours. « Chemours s’est engagé à permettre la transition vers une économie mondiale de l’hydrogène, et notre investissement à Villers-Saint-Paul soutient cette ambition. L’ajout d’une capacité de production en France offre un accès national direct à l’Europe à nos matériaux échangeurs d’ions Nafion™ tout en étendant notre capacité mondiale pour aider nos clients à se développer et à accélérer la mise en œuvre de solutions hydrogène.

L’investissement de Chemours est soumis à l’obtention de tous les permis et licences usuels nécessaires à la construction et à l’exploitation du site de Villers-Saint-Paul de 40 hectares, qui comprendra l’expansion de la production d’ionomère et des membranes associées pour fournir une capacité supplémentaire dans les matériaux Nafion™ chaîne d’approvisionnement. L’investissement de 200 millions de dollars démontre l’engagement continu de Chemours envers la fabrication responsable tout en soutenant l’objectif d’engagement de responsabilité d’entreprise 2030 de Chemours à générer 50 % ou plus de ses revenus à partir de produits qui contribuent aux objectifs de développement durable des Nations Unies. De plus, l’extension du site créera des emplois dans la région Hauts-de-France, et Chemours prévoit environ 80 emplois à temps plein et environ 50 emplois en contrat à long terme.

L’engagement de Chemours à soutenir l’économie de l’hydrogène comprend également la participation et le soutien de l’entreprise à Hydrogen Shot and initiative hub régional hydrogèneainsi que le lancement de Le Partenariat pour l’hydrogène propre et le Centre pour l’hydrogène propre avec l’Université du Delaware. La société est également un membre actif du Hydrogen Council, Hydrogen Europe et de la Renewable Hydrogen Coalition.

À propos de la société Chemours

The Chemours Company (NYSE : CC) est un leader mondial des technologies du titane, des solutions thermiques et spécialisées et des matériaux de performance avancés, offrant à ses clients des solutions dans un large éventail d’industries avec des produits définissant le marché, une expertise des applications et des innovations basées sur la chimie. Nous proposons des solutions personnalisées avec une large gamme de produits chimiques industriels et spécialisés pour les marchés, notamment les revêtements, les plastiques, la réfrigération et la climatisation, les transports, les semi-conducteurs et l’électronique grand public, l’industrie générale, le pétrole et le gaz. Nos produits phares comprennent des marques renommées telles que Ti-Pure™, Opteon™, Freon™, Teflon™, Viton™, Nafion™ et Krytox™. La société compte environ 6 400 employés et 29 sites de fabrication desservant environ 3 200 clients dans environ 120 pays. Chemours a son siège social à Wilmington, Delaware et est cotée à la NYSE sous le symbole CC.

READ  L'extrême droite française s'oppose à la réforme des retraites de Macron, avertit Le Pen

Pour plus d’informations, nous vous invitons à visiter chemours.com ou suivez-nous sur Twitter @Chemours ou alors LinkedIn.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, au sens de l’article 27A du Securities Act de 1933 et de l’article 21E du Securities Exchange Act de 1934, qui impliquent des risques et des incertitudes. Les déclarations prospectives fournissent des attentes actuelles d’événements futurs sur la base de certaines hypothèses et comprennent toute déclaration qui ne se rapporte pas directement à un fait historique ou actuel. Les mots « croire », « s’attendre à », « vont », « anticiper », « planifier », « estimer », « cibler », « projeter » et des expressions similaires, entre autres, identifient généralement des « énoncés prospectifs », qui parler qu’à compter de la date à laquelle ces déclarations ont été faites. Ces déclarations prospectives peuvent traiter, entre autres, de l’issue ou de la résolution de tout passif environnemental en suspens ou futur, du début, de l’issue ou de la résolution de toute enquête, enquête ou procédure réglementaire, de l’initiation, de l’issue ou du règlement de tout litige, des changements dans les réglementations environnementales aux États-Unis ou dans d’autres juridictions qui affectent la demande ou l’adoption de nos produits, les performances opérationnelles et financières futures prévues pour nos segments individuellement et notre société dans son ensemble, les plans d’affaires, les perspectives, les cibles, les objectifs et les engagements, les investissements en capital et les projets et les dépenses en capital cibles, les plans de dividendes ou de rachat d’actions, la suffisance ou la longévité de la protection de la propriété intellectuelle, les réductions de coûts ou les objectifs d’économies, les plans d’augmentation de la rentabilité et de la croissance, notre capacité à faire des acquisitions, à intégrer les entreprises ou les actifs acquis dans nos opérations, et réaliser les synergies ou les économies de coûts prévues, qui sont soumis à des risques et incertitudes substantiels qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations. Les déclarations prospectives sont basées sur certaines hypothèses et attentes d’événements futurs qui peuvent ne pas être exactes ou réalisées. Ces déclarations ne sont pas des garanties de performances futures. Les déclarations prospectives impliquent également des risques et des incertitudes qui échappent au contrôle de Chemours. De plus, la pandémie actuelle de COVID-19 a eu un impact significatif sur l’économie nationale et mondiale ainsi que sur les marchés des produits de base et financiers, ce qui a eu et nous prévoyons qu’il continuera d’avoir un impact négatif sur nos résultats financiers. L’ampleur et l’impact de la pandémie sont encore en cours de détermination et, à ce jour, ont inclus une volatilité importante des marchés financiers et des produits de base et une grave perturbation de l’activité économique. La réponse des secteurs public et privé a entraîné des restrictions de voyage, des fermetures temporaires d’entreprises, des quarantaines, la volatilité des marchés boursiers et des interruptions des activités de consommation et commerciales dans le monde. Des questions indépendantes de notre volonté ont affecté nos activités et nos opérations et peuvent ou peuvent continuer à entraver notre capacité à fournir des biens et des services aux clients, à perturber nos chaînes d’approvisionnement, à nuire à nos partenaires commerciaux, à réduire considérablement la demande pour nos produits, à nuire à la santé et le bien-être de notre personnel ou causer d’autres événements imprévisibles. En outre, il peut exister d’autres risques et incertitudes que Chemours n’est pas en mesure d’identifier à l’heure actuelle ou que Chemours ne s’attend pas actuellement à avoir un impact significatif sur ses activités. Les facteurs qui pourraient causer ou contribuer à ces différences comprennent les risques, les incertitudes et d’autres facteurs discutés dans nos documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, y compris dans notre rapport trimestriel sur formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 30 septembre 2022 et dans notre Rapport annuel sur formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2021. Chemours n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour tout énoncé prospectif pour quelque raison que ce soit, sauf si la loi l’exige.

READ  Dernière guerre en Ukraine : une centrale nucléaire sous les ordres du commandant russe, selon l'AIEA