mai 26, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Dernière guerre en Ukraine : une centrale nucléaire sous les ordres du commandant russe, selon l’AIEA

La gestion de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya est passée sous les ordres du commandant des forces russes qui a pris le contrôle du site la semaine dernière, a fait savoir l’Ukraine au chien de garde atomique de l’ONU.

Les forces russes présentes sur le site ont également coupé certains réseaux de communication, notamment les téléphones portables et Internet, a déclaré le régulateur ukrainien à l’Agence internationale de l’énergie atomique. Les deux mesures contreviennent à deux des sept piliers de la sûreté nucléaire, a déclaré dimanche l’AIEA dans un communiqué.

« Je suis extrêmement préoccupé par ces développements qui m’ont été signalés aujourd’hui », a déclaré Rafael Mariano Grossi, directeur général de l’agence.

« Quelques jours plus tard, j’ai présenté les sept éléments principaux de la sûreté et de la sécurité nucléaires au conseil d’administration de l’AIEA, plusieurs d’entre eux sont déjà compromis », a-t-il ajouté.

« Afin de pouvoir exploiter la centrale en toute sécurité, la direction et le personnel doivent être autorisés à s’acquitter de leurs tâches vitales dans des conditions stables, sans interférence ou pression extérieure indue. »

L’Ukraine a informé dimanche l’AIEA que la gestion de la centrale, y compris les mesures liées au fonctionnement technique des six réacteurs, nécessitait l’approbation du commandant russe, a indiqué l’agence dans un communiqué.

Grossi a déclaré que cela contrevenait au pilier de la sûreté et de la sécurité nucléaires qui stipule que le personnel d’exploitation « doit être en mesure de remplir ses fonctions de sûreté et de sécurité et avoir la capacité de prendre des décisions sans pression indue ».

L’Ukraine a également signalé que les forces russes présentes sur le site, la plus grande des quatre centrales nucléaires actives du pays, bloquaient les informations fiables du site par les voies de communication normales.

READ  Missiles nucléaires bloqués en France après une gamme de sous-marins | Royaume-Uni | Nouvelles

L’autorité de réglementation nucléaire ukrainienne a confirmé à l’AIEA qu’elle avait des « problèmes majeurs » de communication avec le personnel exploitant la centrale de Zaporizhzhya. Le chien de garde ukrainien a déclaré que les lignes téléphoniques, les e-mails et le fax ne fonctionnaient plus. La communication par téléphone portable était possible mais de mauvaise qualité.

L’AIEA a déclaré que cela contrevenait à un autre pilier qui exige une communication fiable avec le régulateur et d’autres.

Grossi a ajouté que l’Ukraine l’avait informé que le personnel régulier continuait à exploiter la centrale nucléaire. Le régulateur a confirmé que les niveaux de rayonnement restaient normaux.