décembre 7, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Dupont se concentre sur la forme gagnante de la France à l’approche de la Coupe du monde

Publié le: Modifié:

Toulouse (France) (AFP) – Le capitaine français Antoine Dupont a admis vendredi que la Coupe du monde de rugby que son pays accueillera l’année prochaine se profile à l’horizon, mais a insisté sur le fait que l’accent était mis sur la poursuite de la belle forme de son équipe qui l’a vu remporter 10 victoires consécutives.

Les champions des Six Nations participeront aux tests de la série d’automne contre l’Australie, l’Afrique du Sud et le Japon à partir du week-end prochain, Dupont affirmant qu’il n’avait pas été question de la Coupe du monde 2023.

« Tout le monde l’a en tête, mais on n’en parle pas pour le moment », a déclaré à l’AFP le demi de mêlée toulousain.

« Nous nous préparons d’abord à gagner ces Tests (de novembre), à ​​continuer à grandir ensemble, à enrichir notre expérience en tant qu’effectif et à gagner en maturité car nous restons une équipe jeune.

« Nous préparons ces matchs dans cet esprit et la Coupe du monde viendra très vite derrière. »

La France a goûté pour la dernière fois à la défaite aux mains des Wallabies en juillet 2021, invaincue lors des jeux de l’automne dernier plus les Six Nations et lors de leur tournée estivale au Japon.

« Nous sommes beaucoup plus attendus qu’il y a deux ans. Nos résultats parlent pour nous, nous n’aurons plus aucun élément de surprise », a reconnu Dupont.

« C’est à nous de répondre à ce statut. En tant que favoris, je ne sais pas, mais en tant qu’équipe performante, disons.

READ  30 Best Bracelet Montre 16Mm pour vous

« Nous en sommes conscients, nous devons assumer cela et jouer à notre niveau lorsque nous sommes sur le terrain. »

Notoriété accrue

Les performances de Dupont l’ont vu couronné joueur mondial de l’année, mais le demi-arrière a insisté sur le fait qu’il avait accepté la notoriété accrue.

« C’est venu progressivement, pas du jour au lendemain, j’ai pu m’adapter », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il avait toujours l’œil sur ses performances sur le terrain.

« Je suis très exigeant avec moi-même, donc je sais que si je suis moins bon, les fans et tous les spectateurs du rugby seront là pour me tomber dessus, mais moi aussi, donc il n’y a pas de problème avec ça. »

Il a également minimisé les suggestions selon lesquelles il était devenu davantage une cible pour ses rivaux compte tenu de ses capacités de jeu clés pour le club et le pays.

« Avec Toulouse et la France, nous avons beaucoup de personnalités capables de faire la différence », a-t-il déclaré.

« Donc, si les adversaires se concentrent sur moi, cela ouvrira des portes aux autres et je ne suis pas sûr que ce soit une bonne stratégie. Les équipes adverses le savent aussi. »

Reconnaissant qu’il était plus à l’aise comme skipper qu’il y a un an, Dupont n’a pas tardé à souligner le fait qu’il y avait de nombreux leaders dans l’équipe, notamment l’ancien capitaine Charles Ollivon.

« Charles reste un leader de l’équipe. Il y a plusieurs leaders désignés et nous nous parlons régulièrement », a-t-il déclaré.

« Si lui ou quelqu’un d’autre a quelque chose à dire, il le dit sans problème, le dialogue est facile.

READ  Manchester City pressenti pour signer l'arrière international français Theo Hernandez cet été

« Cela peut aussi être d’autres joueurs qui ne sont pas forcément dans ce groupe défini. S’ils ont des choses à dire, ils seront aussi écoutés. Beaucoup de joueurs ont gagné en profondeur dans l’équipe et en expérience » depuis que Fabien Galthie a pris la tête. entraîneur après la Coupe du monde 2019 au Japon.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pourrait faire le 28 octobre 2023, la finale de la Coupe du monde de rugby année après année, Dupont a ri.

« J’espère que je serai souriant, sur le podium. C’est tout le mal que je me souhaite ! » a-t-il déclaré à l’AFP.