décembre 7, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Élection en France: les sondages s’ouvrent alors que Macron et Le Pen se battent pour la présidence | France

Les urnes sont ouvertes en France métropolitaine pour le second tour de l’élection présidentielle au cours de laquelle les électeurs choisiront de donner à Emmanuel Macron encore cinq ans au pouvoir ou d’élire Marine Le Pen.

Macron est un favori pour gagner, mais tout second mandat sera déterminé s’il se termine par une victoire convaincante. Lui et Le Pen doivent avoir convaincu les près de 50% des électeurs qui n’ont choisi aucun d’eux lors du premier tour de scrutin il y a deux semaines.

Le niveau d’abstention et le nombre de personnes protestant contre le vote par bulletin blanc, comme l’ont promis de nombreux partisans du « troisième homme » de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon, pourraient affecter le résultat.

L’ancien premier ministre douard Philippe, maire du Havre, a été l’un des premiers à voter dans son bureau de vote local. Macron votera au Touquet où lui et sa femme Brigitte ont une maison. Le Pen votera à Hénin-Beaumont, au cœur de son fief du nord de la France. Anne Hidalgo, la maire de Paris et candidate du Parti socialiste à la présidentielle qui était en queue de peloton au premier tour, a voté à Paris 45 minutes après l’ouverture des bureaux de vote. Valérie Pcresse, candidate des conservateurs Les Républicains, a voté peu après.

Les bureaux de vote ferment à 19h dans la majeure partie de la France métropolitaine et à 20h dans les grandes villes. Une estimation du résultat basée sur le décompte d’un certain nombre de bureaux de vote spécifiques choisis comme représentatifs de la France sera annoncée à 20 heures. Bien qu’il ne s’agisse que d’une estimation, il s’agit généralement d’une indication fiable de qui a gagné, à moins qu’il ne soit trop proche pour être suivi et dans une marge d’erreur.

En raison du décalage horaire, les territoires français d’outre-mer ont commencé à voter samedi.

La campagne s’est officiellement terminée vendredi à minuit lorsque tous les sondages d’opinion ont cessé et depuis lors, les candidats sont obligés de faire profil bas.

Le programme de Macron comprend un plafonnement des prix du carburant, une indexation des retraites et une augmentation progressive de l’âge de la retraite à 65 ans. Il a également milité pour une Europe plus forte.

Le Pen a promis d’abaisser l’âge de la retraite de 62 à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler avant l’âge de 20 ans, de faire passer la TVA sur le carburant de 20% à 5,5% et une nouvelle loi accordant aux ressortissants français la priorité pour le logement, l’emploi et les avantages ainsi que l’expulsion des immigrés illégaux.

Macron et Le Pen a remporté des places au deuxième tour il y a deux semaines lorsqu’il a recueilli un peu moins de 9,8 millions de voix – 27,85% des voix exprimées – et elle a obtenu 8,13 millions de voix – 23,15% des voix exprimées. Mélenchon est arrivé en troisième position avec 7,7 millions de voix, à seulement 420 000 de moins que Le Pen. Les candidats de la droite et de la gauche dominantes étaient tous deux à la traîne avec Pécresse à la cinquième place et Hidalgo à la 10e place ; tous deux interrogés à moins de 5%, ce qui signifie qu’ils ne se feront pas rembourser leurs dépenses de campagne.

READ  La France préoccupée par le projet de loi américain sur le climat mais ne veut pas de "guerre"