janvier 20, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

France News: Macron face à une attaque avec des cartes d’identité françaises écrites en anglais | Monde | Des nouvelles

L’Académie française, défenseur de la langue française, a appelé le président Emmanuel Macron à suspendre la carte d’identité biométrique du pays pour usage “excessif” de traductions anglaises inconstitutionnelles. Cette décision intervient alors que la droite accuse le gouvernement de “détruire” l’identité française.

Introduite en août 2021, la carte d’identité biométrique contient la puce électronique et le code QR. Mais ce qui soutient vraiment la prestigieuse académie, c’est que chaque genre est traduit en anglais, il regorge donc de mots comme “nom”, “nom de lieu”, “date de naissance”, “nationalité”, “lieu de naissance”. Date de sortie “et ainsi de suite.

L’organisation condamne la violation de la loi DuPont de 1994, qui qualifie l’article 2 de la Constitution française de « langue de la République française ».

Pour la première fois en 400 ans d’histoire, l’Académie a demandé au Premier ministre d’intervenir et de menacer de porter l’affaire devant le Conseil de France, qui traite des questions constitutionnelles.

Hélène Carrère d’Encausse, directrice de l’académie, a indiqué au Figaro que l’instance publierait généralement un simple communiqué sur le sujet.

Mais il a ajouté : “Aujourd’hui, les opinions de tout le monde sont sur la même longueur d’onde, une approche différente est donc nécessaire.”

Réagissant à cette décision, Marine Le Pen, leader du Rassemblement national, a déclaré : « Merci à l’Académie française de protéger notre langue face à l’invasion constante de l’anglais, Macron estime que la culture française n’existe pas !

“Il est temps d’élire un Président fier de la langue et de la culture françaises.”

Le président de Generation Brexit, Charles-Henry, félicite Colois Academy.

READ  Crainte que le sous-marin français de l'Australie ne resserre les liens économiques avec l'UE

Il a dit : « Bravo à l’Académie française pour la sauvegarde de notre belle langue ! Cette nouvelle carte d’identité est issue d’un règlement européen.

Lire la suite: « Utilisation de mensonges » Le site de médias sociaux de Donald Trump a explosé

Le règlement européen du 20 juin 2019 précise : « Le titre du document doit également apparaître dans au moins une langue officielle supplémentaire du syndicat, donc seuls les mots « carte d’identité » doivent être traduits.

Mais ce règlement permet à toutes les “positions bien établies” d’être traduites dans une autre langue de l’UE si vous le souhaitez.

La France a opté pour la version entièrement bilingue – décrite par l’académie dans une lettre ouverte l’année dernière comme “trop ​​d’intérêt”.

L’historien et ancien militant européen Carrère d’Encausse a déclaré : “Sous prétexte que l’UE préconise l’identité bilingue, le français, langue de la République française, porte atteinte à un principe essentiel”.

Ne manquez pas:
Liz Truss a commencé à “se rendre” à l’UE à cause de l’accord détesté [INSIGHT]
Sturgeon sub sous pression sur le cov ‘spiral’ [ANALYSIS]
L’Irlande en colère contre les « Brexiters impénitents » dans une nouvelle attaque [REACTION]

Tous les autres pays de l’UE ont choisi l’anglais. L’Italie et la Pologne ont traduit tous les mots, les autres juste le titre.

Est allé à trois traductions, allemand, allemand, anglais et français.

La controverse a été soumise à la pression du président Macron pour qu’il délivre et protège ses lettres de créance européennes après l’accession de la France à la présidence tournante du Conseil européen.

Plus tôt cette semaine, les autorités françaises ont été contraintes de retirer l’installation temporaire du drapeau de l’UE de l’Arc de Triomphe à Paris, accusant Macron de “détruire” son identité française.

READ  Une variante d'Omigran pourrait être en circulation en France - Ministre de la Santé

Rapport supplémentaire de Maria Ortega