décembre 6, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

La communauté francophone fera la promotion des TNO lors d’événements en France et au Maroc

Des représentants de la communauté francophone de Yellowknife se rendront en France et au Maroc en novembre pour encourager l’immigration vers les TNO.

« L’idée est que les provinces et territoires canadiens se rendent dans les régions francophones et essaient d’attirer une main-d’œuvre qualifiée bilingue pour s’installer sur ce territoire », a expliqué François Afane, directeur général du Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest (CDÉTNO). .

Près de 4 000 candidats potentiels à un emploi sont attendus aux deux Forums Mobilité de Destination Canada, qui seront organisés par l’Ambassade du Canada en France à Paris et à Rabat, au Maroc, à la fin novembre.

Publicité.

Lors du forum, le CDÉTNO fera la promotion des emplois ténois au nom des employeurs. Jusqu’à présent, ils apportent avec eux des offres d’emploi pour l’hôtellerie et le tourisme, ainsi que pour des emplois dans l’administration et la construction, à partager avec les participants.

Le CDÉTNO a encouragé les autres employeurs des TNO qui souhaitent que leurs offres d’emploi soient partagées – gratuitement – ​​lors du forum à les contacter à [email protected]

« Nous savons qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre et que tout le monde s’effondre », a déclaré Afane.

« Plus nous aurons d’offres d’emploi, plus nous susciterons l’intérêt des candidats et plus nous serons en mesure d’attirer des personnes dans autant de domaines que possible. »

Réflexion sur la crise persistante du personnel de santé dans les Territoires du Nord-Ouest, Afane a déclaré : « Nous allons certainement commencer à chercher comment nous pouvons intéresser les gens de l’industrie de la santé.

« Nous savons qu’il y a beaucoup de paperasserie et de défis pour passer par ce processus [of working in health care in another country] mais cela ne nous décourage pas ou ne nous empêche pas d’essayer au moins de convaincre les gens de venir par ici et peut-être de suivre le processus.

Afane a déclaré qu’en moyenne, environ quatre à cinq personnes déménagent aux Territoires du Nord-Ouest pour travailler après avoir assisté au forum chaque année.

« Par exemple, nous avons un pompier qui travaille pour la ville de Yellowknife que nous avons convaincu de déménager à Yellowknife via Destination Canada. Nous avons des ingénieurs, et nous avons des gens en communication et en marketing », a-t-il énuméré.

Publicité.

Ce sera la seizième fois que le CDÉTNO participe au forum annuel, mais la première fois que la Fédération franco-ténoise – Le Réseau en immigration francophone des Territoires du Nord-Ouest (FFT – RIFTNO) reçoit du financement pour y participer.

Abby Schelew, coordonnatrice du RIFTNO, fera la promotion des services francophones disponibles aux TNO et expliquera aux participants ce que c’est que de vivre sur le territoire.

Elle croit que partager son expérience personnelle de déménager aux TNO aidera à encourager les autres à faire de même.

« Je suis venue ici pour vivre ma vie en français et faire partie de la communauté française et c’est certainement épanouissant pour moi », a-t-elle déclaré.

« Je suis vraiment passionné par les Territoires du Nord-Ouest et j’ai hâte de parler aux gens des types d’aventures qu’ils peuvent vivre ici. C’est un endroit tellement curieux, je pense que je peux bien le communiquer et avec beaucoup d’enthousiasme.

READ  Malgré l'Omicron les salles parisiennes se préparent pour les fêtes de fin d'année

Schelew a également encouragé les organisations locales disposant d’informations sur l’établissement pour les immigrants francophones à la contacter à [email protected], car elle compile des ressources dans un kiosque virtuel auquel les candidats pourront accéder en ligne.

« Le Québec est très attractif, mais nous espérons que cela amènera de nouvelles personnes [to the Northwest Territories], » dit-elle.