juillet 6, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

La France a mené une campagne de vaccination alors que les cas de virus augmentent

Alors que les infections augmentent et que de plus en plus de personnes atteintes de COVID-19 consultent un médecin, les autorités françaises souhaitent accélérer les vaccinations contre le virus corona avant Noël.

« Les gens fêtent généralement Noël, mais nous devons respecter les règles (…) et nous faire vacciner », a déclaré le Premier ministre français Jean Costex à la radio publique France Bleu lors d’une interview en Alsace vendredi soir.

Selon les derniers chiffres du gouvernement, la France a enregistré en moyenne 44.000 nouveaux cas par jour la semaine dernière, soit une augmentation de 36% par rapport à la semaine précédente. Le nombre d’hospitalisations hebdomadaires pour les patients atteints de la maladie Govt-19 a augmenté de 1 120, soit une augmentation de 41 %.

Le gouvernement a fermé les boîtes de nuit lundi jusqu’au 6 janvier et renforcé les mesures d’exclusion sociale dans les espaces fermés et à l’extérieur. Costex a déclaré que le gouvernement n’envisageait pas un autre verrouillage pour restreindre ou interdire les événements publics et les rassemblements communautaires.

Le Premier ministre a déclaré que plus de 48 millions des 67 millions de Français ont été entièrement vaccinés et que des dizaines de milliers se sont inscrits pour leurs premiers vaccins ou doses de rappel afin que le pays puisse atteindre la saison des vacances sans restrictions supplémentaires sur la vie publique.

Les agents de santé en France administrent 700 000 doses de vaccin par jour et 90 % des résidents français reçoivent au moins un vaccin, a déclaré Costex.

« C’est un grand chiffre », a-t-il déclaré.

Le gouvernement se demande si la France devrait rejoindre d’autres pays ayant approuvé des vaccins pour les enfants de 5 à 11 ans. Les enfants de plus de 12 ans ou les enfants considérés comme à risque de complications du COVID-19 seront éligibles à partir du 15 décembre.

READ  Pourquoi l'arrogance de la France éloigne l'Afrique

Costex, 56 ans, a été testé positif au virus corona le 22 novembre. Son bureau a ensuite déclaré qu’il avait infecté sa fille de 11 ans avec le virus. Il était complètement vacciné, mais ne pouvait pas piquer parce que sa fille était si jeune.

Se citant en exemple, le Premier ministre a déclaré : « Par conséquent, il est nécessaire de vacciner les enfants.

___

Suivez AP Infection sur https://apnews.com/hub/coronavirus-pandemic