décembre 6, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

La France et l’Allemagne pressent l’Italie d’ouvrir ses ports à 1 000 en mer

La France et l’Allemagne demandent au nouveau gouvernement italien d’extrême droite d’accorder un port sûr à près de 1 000 personnes secourues par des groupes humanitaires en Méditerranée centrale, dont certaines sont bloquées en mer depuis plus de deux semaines.

Les groupes humanitaires qui s’occupent des migrants secourus sur trois navires en Méditerranée centrale tirent la sonnette d’alarme sur la détérioration des conditions, notamment les personnes dormant par terre dans le froid et la propagation des fièvres.

Le nouveau ministre italien de l’Intérieur, Matteo Piantedosi, a rédigé de nouvelles mesures alléguant que les groupes non gouvernementaux ont violé la procédure en ne coordonnant pas correctement leurs sauvetages, une étape préparant le terrain pour que l’Italie ferme les ports.

Piantedosi a également demandé aux pays dont ils arborent le drapeau d’intervenir.

La posture de l’Italie, gardant le silence face aux demandes répétées d’un port sûr, a effectivement bloqué trois bateaux de sauvetage gérés par des organisations caritatives en mer. Cela rappelle la politique italienne anti-ONG sous l’ancien ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, désormais en charge des ports en tant que ministre de l’Infrastructure.

Pendant ce temps, les autorités italiennes continuent d’autoriser les arrivées de personnes secourues par les patrouilles italiennes, dont 456 arrivées en Calabre jeudi.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré vendredi que le droit international stipule clairement que l’Italie, en tant que port le plus proche, « doit laisser entrer le navire ». Il a évoqué l’Ocean Viking battant pavillon norvégien avec 234 personnes à bord exploité par le groupe SOS Méditerranée, dont l’un des sièges est en France.

READ  L'Allemagne et la France exigent un cessez-le-feu lors d'un appel à Poutine

« Nous ne doutons pas que l’Italie accueillera le navire, (…) que l’Italie respectera le droit international », a-t-il déclaré à la chaîne d’information française BFM TV.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré jeudi qu’il avait demandé à l’Italie d’intervenir rapidement pour aider les personnes à bord du Humanitarian 1, battant pavillon allemand, avec 179 personnes à bord. Le bateau est actuellement à l’est de la Sicile transportant 100 mineurs non accompagnés ainsi qu’un bébé de 7 mois, a déclaré l’association caritative SOS Humanity qui le gère.

« Ils continuent d’être exposés aux éléments, devant passer les nuits froides sur le pont. Pourtant, ils dorment par terre alors que les vents et les vagues augmentent », a déclaré le porte-parole Wasil Schauseil, ajoutant que l’état de limbes ajoutait à leur stress mental. La fièvre se propageait également parmi les personnes secourues, les tests COVID se révélant négatifs.

Darmanin a déclaré que la France et l’Allemagne ont dit à l’Italie qu’elles étaient toutes les deux prêtes à recevoir une partie des migrants afin que l’Italie ne « porte pas seule le fardeau ».

Également en mer, Geo Barents, géré par Médecins sans frontières, également sous pavillon norvégien, avec 572 personnes à bord, dont 60 mineurs non accompagnés ainsi que des familles avec enfants et des personnes âgées.

Les organisations caritatives ont nié avoir contourné les procédures et affirment qu’il est de leur devoir de secourir les personnes en détresse en mer. Selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, les États côtiers sont obligés d’accepter les personnes des navires de sauvetage « dès que possible » et que les gouvernements doivent coopérer pour fournir un lieu sûr aux survivants.

READ  30 Best Miroirs Adhesifs Muraux pour vous