août 11, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

La France ne peut pas continuer à s’écarter de l’Allemagne sur la dette – auditeur public

PARIS, 7 juillet (Reuters) – Les finances publiques de la France ne peuvent plus s’écarter de celles de pays moins endettés comme l’Allemagne sans menacer la zone euro, a averti jeudi la Cour des comptes.

La Cour des comptes indépendante a exhorté le gouvernement du président Emmanuel Macron à redoubler d’efforts pour maîtriser les finances publiques alors qu’il se préparait à présenter au Parlement une nouvelle série de mesures coûteuses de lutte contre l’inflation.

Dans un rapport annuel sur les perspectives des finances publiques, l’auditeur a déclaré que la prévision du gouvernement d’un déficit budgétaire du secteur public cette année de 5% du PIB était vulnérable aux risques sanitaires et géopolitiques qui pourraient affecter la croissance et l’inflation.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Cela pourrait à son tour anéantir les espoirs de mettre la dette nationale, qui devrait s’élever à 112% du PIB cette année, sur une trajectoire descendante au cours des cinq prochaines années, ce qui, a-t-il noté, était plus tardif que les autres pays très endettés de la zone euro.

« Elle (la France) ne peut plus s’écarter des pays avec des niveaux d’endettement nettement inférieurs comme l’Allemagne. De telles divergences représentent un risque important à la tête de la zone monétaire unique », indique le rapport de l’auditeur.

L’avertissement intervient quelques heures avant que le gouvernement ne devait présenter un nouveau paquet pour aider les ménages à faire face à la flambée de l’inflation avec des mesures allant d’une augmentation de salaire pour les fonctionnaires à l’extension d’un rabais financé par l’État sur les prix du carburant à la pompe. Lire la suite

READ  7 pays ont été ajoutés à la liste verte des voyages au Royaume-Uni alors que la France est passée à Amber

Les partis d’opposition, galvanisés par les gains des élections législatives du mois dernier qui ont privé le gouvernement de sa majorité de contrôle, sont impatients d’ajouter des amendements substantiels au projet de loi, augmentant son coût pour les finances publiques.

L’auditeur a déclaré que le paquet, en plus des mesures existantes comme un plafonnement des prix de l’électricité et du gaz, coûterait près de 50 milliards d’euros, que le gouvernement peut couvrir avec des recettes fiscales meilleures que prévu cette année.

Il a appelé à une meilleure gestion financière dans une nouvelle loi de finances à long terme prévue cet automne et a appelé à une réforme des retraites, que les partis d’opposition de gauche ont catégoriquement rejetée.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Leigh Thomas; édité par Richard Lough

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.