décembre 7, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

La France préoccupée par le projet de loi américain sur le climat mais ne veut pas de « guerre »

Publié le: Modifié:

Washington (AFP) – Le ministre français des Affaires étrangères s’est alarmé vendredi d’un ensemble massif de dépenses américaines pour le climat, affirmant qu’il risquait une concurrence déloyale, mais a déclaré que l’Europe ne voulait pas d’une guerre commerciale verte.

Certaines parties de la loi sur la réduction de l’inflation du président Joe Biden, qui injectera 370 milliards de dollars dans l’énergie verte, « de notre point de vue, ont un impact sur l’égalité des chances entre les acteurs américains et européens », a déclaré la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna au Centre d’études stratégiques et internationales. .à Washington.

Ses remarques font écho aux ministres de l’Economie allemand et français qui cette semaine lors d’une réunion à Berlin ont appelé à une réponse ferme de l’Union européenne contre le soutien de l’État aux entreprises vertes américaines.

Mais demandé si les tensions pourraient alimenter une autre rupture commerciale dans le sens du long Boeing vs. Affrontement d’Airbus, Colonna a déclaré: « Nous ne recherchons certainement aucune guerre. »

Elle a reconnu que l’Union européenne demandait depuis longtemps une action plus audacieuse de la part des États-Unis en matière de changement climatique et s’est félicitée de la décision historique d’agir.

« Nous ne nous plaindrons pas que vous fassiez cette accélération qui était nécessaire », a-t-elle déclaré.

Mais elle a appelé à une discussion sur la question de savoir si l’investissement américain affecterait « l’alignement économique de nos deux entités qui est absolument nécessaire, je pense, pour notre prospérité commune à l’avenir, en particulier dans le contexte actuel de la guerre en Ukraine ».

READ  30 Best Pied Plan De Travail pour vous

Colonna a déclaré que la France valorisait une relation forte avec les États-Unis. Les tensions se sont apaisées depuis le début de l’administration Biden, lorsque la France était furieuse que l’Australie ait abandonné un important contrat de sous-marins français pour acheter des modèles nucléaires fabriqués aux États-Unis.

« La France sera un allié gênant car elle dit toujours ce qu’elle pense », a-t-elle déclaré.

« Mais c’est un allié capable et volontaire, avec une armée complète, éprouvée au combat et une culture stratégique qui nous a toujours amenés à assumer nos responsabilités. »