décembre 7, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

La France s’engage à empêcher davantage de bateaux de migrants de partir pour le Royaume-Uni

La France a résisté aux appels britanniques pour permettre aux officiers des forces frontalières de rejoindre les patrouilles françaises sur la plage en raison de préoccupations concernant la souveraineté, mais a maintenant accepté un « centre de contrôle conjoint » où seront stationnés des agents britanniques de l’immigration.

« Ils pourront travailler plus étroitement avec leurs homologues français et pourront s’assurer qu’ils partagent leurs renseignements de très bonne qualité », a déclaré une source.

Les navires, les drones et la surveillance par satellite de la Border Force peuvent fournir des informations vitales sur les mouvements de migrants à travers la Manche, tandis que les officiers britanniques recevront pour la première fois des renseignements en direct sur le trafic de personnes et les mouvements de migrants dans le nord de la France.

L’accord a été signé hier après des entretiens entre James Cleverly, le ministre des Affaires étrangères, et Catherine Colonna, la ministre française des Affaires étrangères.

Dans un communiqué, ils ont salué les progrès vers « un nouvel accord significatif entre le Royaume-Uni et la France [on illegal migration] et à cet égard la conclusion d’un paquet ambitieux dans les meilleurs délais ».

Cela s’est produit alors que des centaines d’Albanais devaient organiser samedi une manifestation devant le Parlement contre leur « humiliation » par Mme Braverman pour avoir été qualifiée d’envahisseur criminel.

Manifestation d’Albanais à Londres

Jusqu’à 2 000 Albanais travaillant au Royaume-Uni prévoient une manifestation « pacifique » sur le pont de Westminster contre leur qualification criminelle après une augmentation du nombre d’Albanais traversant la Manche vers le Royaume-Uni sur de petits bateaux.

READ  Ecosse vs France: Jim Telfer dit que les hommes de Gregor Townsend peuvent l'emporter dans la confrontation des Six Nations

Les organisateurs de la manifestation ont dîné avec Qirjako Qirko, l’ambassadeur d’Albanie au Royaume-Uni, pour discuter de leurs plans. Il les a exhortés à assurer le calme. Ils rencontrent également des avocats lundi pour déterminer s’ils peuvent intenter une action en justice contre le ministre de l’Intérieur à la suite de ses commentaires.

Le Premier ministre albanais a accusé Mme Braverman de « diaboliser » ses compatriotes avec un langage « purement xénophobe » après avoir déclaré que de nombreux Albanais débarquant dans le Kent en canots n’étaient pas de véritables demandeurs d’asile et jouaient avec le système.

Edi Rama a affirmé que la Grande-Bretagne devenait une «maison de fous» et a accusé le ministre de l’Intérieur de «trouver des boucs émissaires» alors que les «politiques ratées» étaient à blâmer pour la crise migratoire, avertissant que la Grande-Bretagne devait traiter son pays avec «respect» si elle voulait sceller un rapide -suivre l’affaire des retours.

L’Albanais Enkeleid Omi, 49 ans, caméraman venu en Grande-Bretagne il y a 23 ans, est l’un des trois principaux organisateurs de la manifestation, qui, selon lui, comprendrait des Albanais allant des professeurs aux nettoyeurs, avec des familles et leurs enfants. Une centaine de roses rouges seront remises aux policiers pour montrer leur respect envers les agents.

«Nous avons pensé qu’il était utile pour notre communauté de montrer que nous ne sommes pas ce que nous appelons. Nous ne sommes pas des criminels. Nous ne sommes pas des envahisseurs. Nous faisons cela comme une manifestation pacifique qui, je l’espère, sera importante », a déclaré M. Omi.

« Je ne me sens pas [the Home Secretary’s] les remarques étaient racistes, mais ce que je ressens, c’est que sa politique en matière d’immigration ne fonctionne pas et qu’ils essaient de blâmer les Albanais de ne pas faire du très bon travail », a-t-il déclaré.

READ  Decathlon suspend la vente de canoë dans le nord de la France, restreint l'immigration | La France