décembre 10, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

La France va injecter 2,1 milliards d’euros dans le géant public de l’énergie EDF – POLITICO

PARIS – La France fournira 2,1 milliards d’euros à EDF, l’opérateur historique de l’énergie contrôlé par l’État, pour aider l’entreprise à faire face à ses difficultés financières et à supporter le coût de la construction de nouveaux réacteurs nucléaires.

« Cette décision d’augmentation de capital devrait ouvrir une nouvelle page dans l’histoire d’EDF », a déclaré vendredi à la presse le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, en annonçant cette décision.

« L’objectif est de permettre à EDF de redresser ses comptes, d’investir dans l’avenir et de pouvoir réaliser les projets d’investissements annoncés par le Président de la République à Belfort dans les meilleures conditions financières, économiques et technologiques possibles », Le Maire mentionné. Le président français Emmanuel Macron a annoncé la semaine dernière qu’EDF allait construire six nouveaux réacteurs nucléaires.

Le Maire a déclaré que les difficultés financières d’EDF sont principalement dues à une baisse de la production d’électricité et que les revenus attendus de l’entreprise provenant de la production d’énergie en 2022 seront inférieurs de 11 milliards d’euros aux prévisions.

EDF a dû supporter le coût des mesures gouvernementales visant à plafonner les prix de l’énergie. Le Maire a fait valoir que ce n’était pas la principale raison d’aider EDF. La semaine dernière EDF aussi acheté l’activité turbines à vapeur nucléaires de GE.

L’État détient 83,88 % des actions d’EDF. Le soutien public s’inscrit dans le cadre d’une augmentation de capital plus large de 2,5 milliards d’euros annoncé Vendredi. Le Maire espérait que le soutien de l’Etat enverrait « un signal aux investisseurs privés ».

READ  Emmanuel Macron promet de supprimer la redevance TV s'il est réélu | La France

Paris et Bruxelles ont discuté d’une réforme d’EDF pour rendre la France conforme aux règles de concurrence du bloc, mais le projet a été abandonné l’été dernier.