juillet 2, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

La France vote aux élections législatives avec le sort des idées de Macron en jeu | France

La France a commencé à voter au premier tour des élections législatives, clé du second mandat d’Emmanuel Macron, déterminant sa capacité à mener une politique intérieure telle que le relèvement de l’âge de la retraite et la refonte du système de prestations.

Macron, qui a été réélu président en avril contre Marine Le Pen d’extrême droite, a besoin d’une majorité pour que son groupe centriste à la chambre basse du Parlement ait les mains libres pour ses propositions de réduction d’impôts et de modifications du système de protection sociale.

Mais une alliance historique de partis de gauche, menée par le parti d’extrême gauche France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon avec les socialistes et les Verts, cherche à augmenter massivement ses sièges et à réduire le score des centristes de Macron.

Les sondages montrent qu’en termes d’intentions de vote, l’alliance centriste de Macron, Ensemble (Ensemble), est au coude à coude avec la coalition de Mélenchon, connue sous le nom de Nupes, ou la Nouvelle Union populaire écologique et sociale.

Cependant, le système de scrutin uninominal majoritaire à un tour en France signifie que le nombre exact de sièges pour chaque groupe reste difficile à prévoir. Tout dépendra du taux de participation – qui pourrait être inférieur à 50 % et atteindre un creux historique.

Les sondages montrent actuellement que l’alliance centriste de Macron remporterait la plus grande part des 577 sièges du parlement – entre 260 et 320 sièges. Mais cela suggère qu’il y a une chance que les centristes de Macron ne parviennent pas à la majorité absolue, qui nécessite 289 sièges.

READ  EDF en France se concentre sur la localisation technologique avec l'Inde

Si le parti de Macron et ses alliés centristes ne parviennent pas à obtenir une majorité, ce serait un revers pour le président et pourrait entraîner des accords projet de loi désordonnés avec les partis de droite au Parlement ou un remaniement ministériel indésirable.

Le défi de la gauche nouvellement unie a été plus grand que prévu, car le soutien à l’alliance de Mélenchon a régulièrement progressé dans les sondages. L’alliance pourrait remporter entre 155 et 205 sièges et devenir la principale force d’opposition au parlement, selon des sondages.

Macron et les ministres ont intensifié leur campagne cette semaine, avertissant que Mélenchon était dangereux et un extrémiste qui tuerait l’Union européenne, « s’allierait à la Russie » et ajouterait au « désordre mondial ».

Le parti d’extrême droite Rassemblement national de Le Pen, qui a remporté huit sièges en 2017, espère cette fois obtenir au moins 15 sièges, lui permettant de constituer un groupe parlementaire et d’acquérir une plus grande visibilité à l’Assemblée nationale. Les sondages montrent que le parti pourrait remporter entre 20 et 65 sièges. Bien que Le Pen soit arrivée deuxième à l’élection présidentielle avec un sommet historique de 41%, le système de vote uninominal à un tour pour le parlement s’est historiquement avéré difficile pour son parti lors des élections législatives.

Les bureaux de vote ont ouvert en France métropolitaine à 8 heures du matin (7 heures du matin BST) après que les électeurs des territoires d’outre-mer ont voté plus tôt dans le week-end. Les bureaux de vote ferment à 20h.

Sur les 577 députés de l’Assemblée nationale, huit représentent les territoires français d’outre-mer et 11 représentent les Français de l’étranger.

Le vote du premier tour de dimanche décidera quels candidats s’affronteront dans chaque circonscription pour une dernière semaine de campagne.

La forme du nouveau parlement ne deviendra claire qu’après le second tour du 19 juin.