septembre 26, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Le français Schneider rachètera les actions restantes d’Aveva dans le cadre d’une offre de 31 livres/action

Le logo de Schneider Electric est visible à l’extérieur d’un bâtiment d’entreprise à Nantes, France, le 20 septembre 2022. REUTERS/Stephane Mahé

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS/LONDRES, 21 septembre (Reuters) – Le groupe industriel français Schneider Electric ( SCHN.PA ) a annoncé qu’il procéderait à une prise de contrôle complète de la société britannique de logiciels Aveva Plc, offrant 31 livres par action dans le cadre d’un accord valorisant l’ensemble d’Aveva à environ 9,48 milliards de livres (10,8 milliards de dollars).

Schneider a déclaré que son offre de 31 livres représentait une prime d’environ 41% par rapport au cours de clôture de l’action Aveva de 21,92 livres le 23 août – avant que Schneider ne déclare pour la première fois son intention d’envisager un rachat complet.

Schneider détient déjà près de 60% d’Aveva. Il a pris le contrôle majoritaire d’Aveva en 2017 lors d’une prise de contrôle inversée qui a permis à la société britannique de conserver sa cotation à Londres. Le groupe français a payé 3 milliards de livres à cette époque.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Les produits d’Aveva sont utilisés pour concevoir et gérer des plates-formes pétrolières, des navires et des usines chimiques, tandis que la multinationale française couvre les composants électriques, la gestion de l’énergie et les systèmes d’automatisation industrielle.

Schneider a ajouté que tout acompte sur dividende jusqu’à 13 pence par Action AVEVA serait toujours versé aux Actionnaires AVEVA sans aucune réduction.

(1 $ = 0,8809 livre)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

READ  Marion Rousse salue le succès du "vrai Tour de France féminin" | Vélo

Reportage de Benoit Van Overstraeten et Paul Sandle; Montage par GV De Clercq/Sudip Kar-Gupta

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.