août 11, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Le parlement français ouvre une nouvelle ère, après que Macron ait perdu la majorité

La chambre basse du Parlement français a ouvert mardi sa première session depuis que le parti du président Emmanuel Macron a perdu sa majorité et devrait élire une femme à la présidence pour la première fois.

Les élections législatives du début du mois ont bouleversé le paysage politique français. L’alliance centriste de Macron Ensemble (Ensemble) a toujours le plus de sièges mais plus assez pour adopter confortablement des lois.

La coalition de gauche Nupes est la plus grande force d’opposition et espère contester les projets de Macron de réduire les impôts et de relever l’âge de la retraite de 62 à 65 ans.

Le parti d’extrême droite de la triple candidate à la présidence Marine Le Pen a remporté un nombre record de sièges et devrait faire pression sur les politiques anti-immigration.

Les trois principaux partis prévoient des mesures concurrentes visant à aider les ménages de la classe ouvrière à faire face à une inflation élevée, alimentée par la guerre de la Russie en Ukraine.

Parmi les premiers problèmes auxquels la nouvelle Assemblée devrait être confrontée figure une proposition du parti de Macron d’inscrire le droit à l’avortement dans la constitution française. La mesure a été motivée par la décision de la Cour suprême des États-Unis la semaine dernière de supprimer les protections constitutionnelles des femmes en matière d’avortement.

L’alliance de Macron a choisi Yael Braun-Pivet, une ancienne socialiste qui a rejoint le parti de Macron en 2016, comme candidate au poste de présidente, et elle est considérée comme la favorite. L’orateur est choisi au scrutin secret mardi.

READ  Vols de Belfast vers la France, l'Espagne, les Pays-Bas et plus encore pour une escapade d'un week-end cette semaine

L’Assemblée nationale, la chambre la plus puissante du Parlement français, assume désormais un rôle plus important qu’elle n’en a eu en 20 ans.

Les partisans de Macron craignent que la nouvelle législature ne provoque une impasse politique et bloque ses efforts pour rendre l’économie française plus favorable aux entreprises et adopter une législation sur le climat. Ses détracteurs disent qu’il est plus représentatif de la France.