mai 26, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Le patron de West Ham, David Moyes, fait l’admission de Kurt Zouma avec la France prête à donner la botte à la star | Football | sport

Le patron de West Ham, David Moyes, a évité une guerre des mots avec le patron de la France, Didier Deschamps, à propos de leur réponse contrastée à l’horrible vidéo du défenseur Kurt Zouma abusant de son chat de compagnie. Zouma devrait être exclu de son équipe nationale à la suite des critiques publiques de Deschamps, bien qu’il continue de jouer pour les Hammers.

Moyes a stupéfié les fans en sélectionnant Zouma pour le choc de Premier League de West Ham avec Watford mardi.

Ce n’est que 48 heures après la diffusion des images du jeune homme de 27 ans frappant, giflant et donnant des coups de pied à son chat.

West Ham a rapidement infligé une amende de 250 000 £ à Zouma – le maximum qui peut être infligé en vertu des règles de la PFA et l’équivalent de deux semaines de salaire.

Mais Moyes a défié les appels pour que le défenseur central soit retiré de l’équipe et devrait le relancer lorsque les Londoniens de l’Est affronteront Leicester dimanche.

JUST IN: La star de Liverpool, Robertson, plaisante en disant qu’il apprendra deux phrases pour aider Diaz

C’est une approche différente de celle adoptée par le patron de la France Deschamps, qui devrait exclure Zouma de ses matches de mars. Zouma n’a joué que 11 fois pour son équipe nationale mais est fréquemment appelé par les Bleus.

« J’ai été très surpris par Kurt. C’est quelque chose d’inadmissible, d’intolérable et de cruauté sans nom », a déclaré Deschamps aux médias français la semaine dernière.

« Je suis sûr qu’il en a pris conscience mais ces images sont choquantes et insupportables. »

READ  Au menu : Oh la la ! Un avant-goût de la France à Pacific Beach chez The French Gourmet

Moyes, cependant, a évité de défier Deschamps. « Le manager français a le droit de se sentir aussi mal que lui. Nous sommes exactement les mêmes », a déclaré l’Écossais.

Vous voulez les dernières nouvelles de la Premier League telles que nous les publions sur Express Sport? Rejoignez notre tout nouveau groupe Facebook en cliquant ici

«Mais en tant qu’équipe, et lui en tant qu’individu, nous devons nous attendre à cela.

«Il y a eu beaucoup de discussions pour savoir si nous devrions ou non le jouer. La grande chose pour moi était combien de temps le laissons-nous dehors – deux, quatre, six matchs ? Quelle serait la période ?

« Alors il a joué. Cela ne rendra aucun autre jeu plus facile.

« Mais je pourrais penser à d’autres personnes d’autres horizons qui font des erreurs et parfois, de nos jours, il semble que les excuses ne suffisent pas à clarifier les choses. »