décembre 10, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Le Royaume-Uni refuse la demande de construction d’un câble électrique France-Royaume-Uni

Le secrétaire britannique à l’énergie, Kwasi Kwarteng, assiste à la conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), à Glasgow, en Écosse, en Grande-Bretagne, le 4 novembre 2021. REUTERS/Phil Noble

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

LONDRES, 20 janvier (Reuters) – La Grande-Bretagne a rejeté jeudi une demande de planification pour un projet de câble électrique sous-marin à haute tension reliant la Grande-Bretagne et la France.

Le projet, dirigé par la société d’investissement Aquind, vise à relier les réseaux électriques de Grande-Bretagne et de France pour rendre les marchés de l’énergie plus efficaces, améliorer l’approvisionnement et une plus grande flexibilité.

Le secrétaire britannique aux affaires, Kwasi Kwarteng, a pris la décision de refuser la planification, selon des documents gouvernementaux.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

« Le secrétaire d’État a (…) décidé, conformément à

Section 104 (3), de refuser l’autorisation de développement « , indiquent les documents.

Un porte-parole d’Aquind a refusé tout commentaire immédiat.

La décision ne peut être contestée que par le biais d’un contrôle judiciaire, a indiqué une lettre énonçant la décision. Un contrôle judiciaire consiste à demander à un tribunal de se prononcer sur la légalité d’une décision prise par un organe directeur.

Aquind affirme que son câble sous-marin reliant l’Angleterre et la Normandie serait capable de transmettre 16 000 000 MWh d’électricité chaque année, soit environ 5% ou 3% de la consommation annuelle totale de la Grande-Bretagne et de la France.

Reportage de William James; écrit par Guy Faulconbridge

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.