mai 26, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Les syndicats d’Amazon France rejettent la proposition d’augmentation de salaire le dernier jour des pourparlers

Le logo d’Amazon est visible sur le centre logistique de l’entreprise à Boves, près d’Amiens, France, le 8 avril 2022. REUTERS/Christian Hartmann

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 3 mai (Reuters) – La plupart des syndicats de l’unité française du géant américain du commerce électronique Amazon.com Inc (AMZN.O) ont rejeté une proposition de l’entreprise pour un salaire de 2022, à l’exception d’un syndicat de la direction, mais aucune action de protestation immédiate sont prévus, ont indiqué mardi les représentants syndicaux.

Un groupement des principaux syndicats de l’entreprise avait proposé une augmentation de 5 % pour compenser une forte hausse de l’inflation en France. Au dernier jour des pourparlers, seul le syndicat des cadres CFE-CGC avait signé la proposition de l’entreprise d’une augmentation générale de 3,5% à compter du 1er juin, ont indiqué des sources syndicales.

« Toute autre année, cela aurait été une bonne proposition, mais depuis décembre, l’inflation monte en flèche, les prix de l’énergie, de l’alimentation et autres augmentant fortement », a déclaré Jean-François Bérot, un représentant du syndicat SUD.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Des sources syndicales ont déclaré qu’il pourrait y avoir des actions de protestation dans les jours ou les semaines à venir, mais aucune grève n’a été prévue jusqu’à présent. Une source a déclaré que l’entreprise pourrait vouloir ouvrir des discussions sur des questions contractuelles spécifiques dans les prochains jours, mais que même sans accord syndical, Amazon mettrait en œuvre sa proposition en juin.

READ  The Turing Scheme : "J'ai passé 3 mois en France sans aucun financement"

Les responsables de l’entreprise n’ont pas répondu à une demande de commentaire.

Amazon avait indiqué en avril avoir proposé des augmentations de salaire supérieures à la moyenne (hausse) de la branche Transport et Logistique en France, ainsi que d’autres avantages. Lire la suite

« La société avait menacé de baisser son offre à 3 % s’il n’y avait pas d’accord d’ici mardi, mais au final, Amazon a maintenu l’offre de 3,5 %. La proposition passera, mais sans l’approbation (majoritaire) des syndicats », a déclaré Morgane Boulard, membre du syndicat CFDT.

En avril, les huit centres logistiques de France ont été touchés par des débrayages du personnel liés à un différend sur les salaires.

Amazon emploie environ 26 500 personnes en France, dont environ 14 500 permanents.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de GV De Clercq; Montage par David Gregorio

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.