décembre 7, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Macron a appelé l’Iran à libérer un chercheur emprisonné

Les autorités ont indiqué dimanche que le président français Emmanuel Macron avait appelé à la « libération immédiate » d’un chercheur franco-iranien emprisonné en Iran.

Macron a fait cette demande lors d’un « long » appel téléphonique avec le président iranien Ibrahim Raisi samedi, selon un communiqué du président français.

Farifa Adelkah, anthropologue de 62 ans, est détenue en Iran depuis juin 2019. Il est assigné à résidence depuis octobre 2020, mais a été de nouveau arrêté au début du mois.

Adelka a été condamnée à cinq ans de prison pour « rassemblement » contre la sécurité iranienne. Sa condamnation était « complètement politique et arbitraire », ont déclaré des responsables français.

Macron a également exprimé ses « préoccupations » sur la situation d’un autre ressortissant français détenu en Iran, qui est en grève de la faim pour protester contre son traitement, selon le président français.

Benjamin Fryer, 36 ans, a été condamné à huit ans de prison pour espionnage et propagande.

Pryor a été arrêtée en mai 2020 pour avoir posé dans un désert où la photographie est interdite et avoir posé des questions sur les réseaux sociaux au sujet des casques islamiques obligatoires pour les femmes iraniennes.

La France et d’autres puissances mondiales sont en pourparlers avec l’Iran pour renouveler l’accord nucléaire de 2015 à Vienne.

Macron « a souligné la nécessité d’accélérer (les négociations) pour obtenir rapidement des progrès concrets », indique le communiqué.

Des groupes de défense des droits ont accusé les extrémistes des agences de sécurité iraniennes d’utiliser les prisonniers étrangers comme monnaie d’échange pour de l’argent ou de l’influence dans les négociations avec l’Occident. Téhéran le nie, mais il y a eu des échanges de prisonniers dans le passé.

READ  La France enquête sur une tentative d'espionnage au Maroc

En mars 2020, l’Iran et la France ont transféré le chercheur français Roland Marshall à l’ingénieur iranien Jalal Ruhollahnejat.