mai 26, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Macron refuse de qualifier de « génocide » la guerre de la Russie en Ukraine

Le président français Emmanuel Macron a refusé mercredi d’appeler les actions des troupes russes en Ukraine « génocide », affirmant qu' »une escalade de la rhétorique » n’aiderait pas à arrêter la guerre après le président Biden et le Premier ministre estonien Kaja Kallas utilisé le terme.

Macron Raconté radiodiffuseur national France 2 qu’il était « prudent » d’utiliser « de tels termes aujourd’hui parce que ces deux peuples [Russians and Ukrainians] sont frères. »

« Ce que nous pouvons dire avec certitude, c’est que la situation est inacceptable et qu’il s’agit de crimes de guerre », a déclaré Macron. « Nous vivons des crimes de guerre sans précédent sur notre sol – notre sol européen. »

Oleg Nikolenko, porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères, fustigé les propos de Macrondisant sa « réticence à reconnaître le génocide des Ukrainiens après toutes les déclarations franches de [the] Le leadership russe et les actions criminelles de [the] L’armée russe est décevante. »

« Les gens « fraternels » ne tuent pas les enfants », a déclaré Nikolenko, ajoutant qu' »il n’y a aucune morale, aucune raison réelle de mener des conversations sur les relations « fraternelles » entre les peuples russe et ukrainien ».

La semaine dernière, le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré que les scènes macabres laissées par les troupes russes à Bucha, une banlieue de Kiev où des corps ont été découverts dans tous les quartiers, ne « semblaient pas loin d’être un génocide ».

Début mars, Poutine a appelé Macron pour une discussion de 90 minutes sur l’Ukraine, mais il n’y a pas eu de percée diplomatique.

« Votre pays paiera cher car il finira comme un pays isolé, affaibli et sous sanctions pendant très longtemps », aurait déclaré Macron à Poutine.

READ  Quand aura lieu le second tour et quand connaîtrons-nous les résultats ?

Mercredi, la Russie a rejeté les accusations de « génocide » de Biden en Ukraine.

« Nous sommes catégoriquement en désaccord avec eux », a déclaré le porte-parole présidentiel russe Dmitri Peskov. « Nous considérons qu’il est inacceptable de tenter une telle déformation de la situation. »

Il a ajouté: « C’est difficilement acceptable pour le président des États-Unis d’Amérique. »

Rick Noack à Paris a contribué à ce rapport.