août 11, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Nicky Doll « nivelle » la scène drag en France avec le dernier spin-off de Drag Race

Bonjour, bonjour… bonjour. Oui, GAY TIMES parle actuellement couramment le français pour commémorer le lancement de Drag Race France, la dernière édition internationale de la franchise RuPaul’s Emmy Award.

Animée par l’alun de la saison 12 Nicky Doll, qui fait son histoire en tant que deuxième concurrent à animer une série après Brooke Lynn Hytes, la première saison présente 10 féroces concurrents français qui, selon, participeront à des maxi-défis, des pistes et des affrontements en synchronisation labiale d’être sacrée première superstar française du drag.

La première, qui a reçu des critiques extrêmement positives sur les réseaux sociaux, a vu les candidats faire preuve de charisme, d’unicité, de nerf et de talent avec des performances de synchronisation labiale, des voix en direct, du burlesque et plus encore. Selon les mots d’un téléspectateur, « Drag Race France A DU TALENT! »

« J’étais bâillonné à chaque fois », a déclaré Nicky à GAY TIMES à propos de l’émission de talents. « Cette saison a été si émouvante pour moi parce que lorsque j’ai fait la saison 12, mon objectif était de représenter mon pays du mieux que je pouvais et de rendre mon pays fier. »

La maîtresse des cérémonies, qui siège aux côtés de l’animatrice de télévision Daphné Bürki et du DJ / activiste français Kiddy Smile dans le jury, a déclaré que l’animation de la série était une évidence car il est important pour elle de « mettre à niveau la scène drag » en France et  » assurez-vous que ces filles sont payées ce qu’elles méritent et pas seulement 80 dollars bon marché ».

Lisez à l’avance notre interview complète avec Nicky sur les traces de RuPaul, Brooke, Supremme de Luxe et plus encore en tant qu’hôte de Drag Race France, pourquoi elle le fait ne pas prévoyez de voler votre mari et si son nouveau concert exclut un retour potentiel sur All Stars.

Nicky, félicitations pour Drag Race France ! La première était absolument exceptionnel. Comment trouvez-vous l’accueil jusqu’à présent ?

C’était définitivement de grosses chaussures à remplir. Il ne peut y avoir qu’un seul RuPaul mais, en fin de compte, être celui qui a percé dans ce domaine en tant que première reine française [on Drag Race], j’étais vraiment honoré d’être celui qui représentait en tant qu’hôte et mettait en valeur ces filles. Comme vous l’avez vu, il y a tellement de talents dans ce pays et ils méritent d’être mis à l’honneur. Dans l’ensemble, je suis très heureux et je pense que la première a été très bien accueillie, donc je suis aux anges !

READ  « Notre bateau est entouré de cadavres » : témoin du drame des migrants

Comment avez-vous trouvé l’ensemble du processus jusqu’à présent, en particulier le passage du candidat à l’hôte ?

Quand j’ai réalisé que je serais de l’autre côté, j’ai eu l’impression que ce serait beaucoup plus facile ! Lorsque vous êtes assis de l’autre côté en tant que personne qui a un passé de concurrente et que vous avez des filles avec de grands rêves qui se battent pour atteindre le sommet, vous avez une empathie à laquelle vous ne vous attendiez pas. J’ai l’impression que cela m’a connecté de pouvoir donner le meilleur de moi-même pour ces filles et vraiment les comprendre. Cela m’a donné cette énergie de grande sœur que je ne pensais pas avoir. Cela nous a beaucoup rapprochés.

Est-ce ce qui vous a le plus surpris dans votre métier de juge ?

Ouais, parce que ça rendait les éliminations très difficiles, très émotionnelles. je n’ai pas gagné [season 12]. J’ai été éliminé, donc je sais ce que ça veut dire d’avoir ses rêves anéantis. Vous savez quand vous n’aviez pas les meilleurs parents et ensuite vous devenez parent et essayez de faire un meilleur travail ? Vous essayez de faire des choses que vous aimeriez avoir. Vous essayez vraiment de vous souvenir de votre passé en tant que concurrent et je pense que je l’ai fait. C’était tellement amusant, je ne voulais pas que ça se termine. J’étais comme, ‘Pouvons-nous amener plus de filles?’ J’étais à l’aise dans mon siège et je voulais en faire plus.

Avant le tournage, avez-vous parlé avec RuPaul ou l’un des autres hôtes internationaux ? Avez-vous eu des conseils?

En fait, j’ai contacté Michelle. Quand elle a appris la nouvelle, nous avons envoyé un texto et elle m’a donné quelques conseils. Nous avons eu une longue conversation au cours de laquelle elle m’a essentiellement dit comment elle le faisait et que cela devait toujours venir de l’amour. Elle était en fait très utile parce qu’elle aime vraiment ce qu’elle fait et elle aime toutes les reines. Elle a dit: « En fin de compte, vous devez faire un travail et vous devez vous assurer que ce que vous dites et faites est juste. » J’ai listé et j’ai fait de même. Et RuPaul, nous avons parlé plusieurs fois quand j’étais sur le plateau et il m’a invité à faire le maquillage de Pete Davidson pour SNL. Je pense que, dans l’ensemble, RuPaul m’a façonné pour avoir les épaules pour accepter une si grande opportunité. Tout ce que j’ai vécu avec Ru depuis que je suis dans la série m’a façonné là où je suis maintenant.

READ  L'OMS a appelé à l'interdiction des injections de rappel alors que la Chine restreint les voyages

En tant qu’hôte, comment vous êtes-vous assuré d’être fidèle à Nicky Doll au lieu d’essayer d’incarner RuPaul et ses Ru-ismes classiques ?

Je pense que si la France avait l’anglais comme première langue, il serait vraiment difficile de sortir des RuPaulismes. Mais, parce que je le fais dans une langue et une culture complètement différentes, j’ai pu garder une partie de l’esprit campagnard et de l’américanisme, mais en faire une recette française et la faire mienne. Par exemple, je n’aurais pas aimé être à la place de Brooke Lynn Hytes, devoir le faire en anglais aussi. Je pense qu’elle a fait un travail incroyable pour se l’approprier. En français, je pense qu’il était plus facile pour moi de rester à l’écart des manières de Ru en gardant toujours ce qui était vraiment réussi et en le rendant compréhensible pour les Français également. Le sens de l’humour américain et le sens de l’humour français sont très différents, nous sommes très secs et vifs. Nous sommes en fait plus proches du Royaume-Uni. Il était donc plus facile de l’adapter à ce que la France veut voir et à quoi s’identifier.

Pour les téléspectateurs qui n’ont pas encore regardé la série et qui ne connaissent pas le drag français, comment décririez-vous la scène ?

La drague française met définitivement beaucoup d’efforts dans l’esthétique. Nous venons d’un pays qui a beaucoup d’histoire avec la couture et la mode, donc l’esthétique est très importante. Il y a beaucoup de reines du look, mais il y a aussi beaucoup de cabaret. Avant que le drag – tel que nous le connaissons maintenant – ne devienne plus courant, il y a toujours eu beaucoup de cabaret avec des reines se faisant passer pour, par exemple Liza Minelli, sept jours sur sept. Donc, vous avez cette essence du cabaret énervé et underground, ainsi que beaucoup de chants en direct. Nous avons aussi des reines de la comédie, donc il y a beaucoup de choses en France et nous avons notre propre façon de le faire. Maintenant, l’industrie du drag est beaucoup plus verte qu’au Royaume-Uni ou aux États-Unis. Tout d’abord, parce que nous n’avons pas de billet d’un dollar, donc le concept de pourboire n’est pas une chose à moins que vous ne vouliez casser le cerveau de quelqu’un avec une pièce de monnaie. Je pense qu’avoir Drag Race aidera à améliorer l’industrie.

READ  La France prépare le sauvetage "exceptionnel" d'un béluga égaré en Seine

Connaissiez-vous l’une de ces reines avant la série?

J’ai quitté la France il y a sept ans et demi, donc j’en connaissais certains, mais beaucoup d’entre eux étaient des gens que j’ai vus sur les réseaux sociaux et que je ne connaissais pas personnellement. Je pense que cela m’a facilité la tâche de les découvrir dans l’émission sans avoir trop d’opinion personnelle. je connais Kam [Hugh]La Grande Dame, Lolita Banana et Paloma, mais tous les autres j’ai eu le plaisir de les découvrir sur le plateau avec leurs compétences dans les défis.