mai 26, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Pas de rétablissement complet avant 2024, selon le chef des aéroports de Dubaï

Publié le: Modifié:

Dubaï (AFP) – Le trafic de passagers à l’aéroport international de Dubaï, le plus fréquenté du monde, ne retrouvera pas ses niveaux d’avant Covid avant 2024, a indiqué mardi à l’AFP son PDG.

Le trafic reste « loin des niveaux d’avant la pandémie » malgré une augmentation de 29,1 millions de passagers l’année dernière, a déclaré le chef de l’aéroport de Dubaï, Paul Griffiths, dans une interview.

Les chiffres annoncés mardi, en hausse de 12,7% par rapport à 2020, signifient que Dubaï reste l’aéroport le plus fréquenté du monde pour la huitième année consécutive.

On est cependant encore loin des 86 millions de passagers observés en 2019, avant que la pandémie ne ravage l’industrie aérienne.

« Nous sommes loin des niveaux d’avant la pandémie », a déclaré Griffiths, ajoutant que Dubaï avait mieux résisté à la tempête que de nombreux autres aéroports.

« Je pense qu’il est assez gratifiant que pour la huitième année consécutive, nous soyons toujours l’aéroport international le plus fréquenté au monde, c’est donc une très bonne statistique », a-t-il déclaré.

« Cela signifie que bien que nos chiffres ne soient pas ce que nous aimerions qu’ils soient, d’autres aéroports ont clairement fait bien moins bien que nous. »

Le nombre de passagers s’est effondré à 25,9 millions en 2020, soit une baisse de 70%, lorsque l’aéroport de Dubaï a été fermé de mars à juillet et que des flottes ont été immobilisées dans le monde entier.

Plus d’un tiers des passagers de l’année dernière ont pris l’avion au dernier trimestre, lorsque les restrictions de voyage ont été assouplies et que Dubaï a ouvert son exposition mondiale Expo 2020 et a accueilli le salon aéronautique de Dubaï, le premier au monde depuis la pandémie.

READ  La mère de Kylian Mbappe dément rapidement les informations en France selon lesquelles il aurait accepté de rester au PSG

Cette année, l’aéroport prévoit 57 millions de passagers mais espère dépasser l’objectif, a déclaré Griffiths.

« Cinquante-sept est notre projection pour 2022, mais si les taux de croissance actuels se poursuivent, j’espère que nous atteindrons cet objectif et nous nous attendons à ce que je pense que d’ici la fin de 2023, nous serons beaucoup plus proches des niveaux d’avant la pandémie », a-t-il déclaré. . .

Il a déclaré qu’un assouplissement des restrictions dans la région Asie-Pacifique, où l’Australie a rouvert ses frontières aux touristes vaccinés cette semaine, alimenterait la reprise.

« La lente reprise de certains marchés des transports en raison des restrictions, en particulier en Australasie et en Asie … alors qu’elles commencent à chuter, le trafic de transport via Dubaï augmentera et nous assisterons à une reprise qui, selon nous, sera très fort « , a déclaré Griffiths.

« Cependant, ce que je dirais, c’est que les taux de croissance actuels que nous avons vus et la reprise sur tous les principaux marchés sont incroyablement forts. »

L’Inde est restée la première destination au départ de Dubaï avec 4,2 millions de passagers, suivie du Pakistan, de l’Arabie saoudite et de la Grande-Bretagne, tandis que le nombre de mouvements de vols a augmenté de 28,1% en glissement annuel pour atteindre 233 375.