décembre 7, 2022

Le Quotidien des lacs

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE. Manchettes, politique et culture en français sur Le Quotidien des lacs

Total renoue avec les bénéfices suite à la flambée des prix de l’énergie

Le logo de la société pétrolière et gazière française TotalEnergies est représenté sur une station de recharge de voitures électriques et une station-service dans le quartier financier et d’affaires de La Défense à Courbevoie près de Paris, France, le 22 juin 2021. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 10 février (Reuters) – TotalEnergies (TTEF.PA) a renoué avec les bénéfices en 2021 grâce à la flambée des prix du pétrole et du gaz, et a annoncé jeudi un programme de rachat d’actions de 2 milliards de dollars, une augmentation des dividendes et une série d’investissements.

Avec un bénéfice net de 16 milliards de dollars et un bénéfice net ajusté de 18,1 milliards de dollars, les résultats de la major pétrolière française ont été au plus haut depuis les années record de 2007 et 2008 et ont suivi les bénéfices exceptionnels de son rival BP.

Cela lui permettra de racheter 2 milliards de dollars d’actions au premier semestre 2022, a indiqué la société, le PDG Patrick Pouyanne ajoutant que la société pourrait potentiellement aller au-delà de cela au second semestre.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

TotalEnergies a également annoncé une augmentation des acomptes sur dividendes de 5% pour 2022, « compte tenu de la croissance structurelle des flux de trésorerie générés par l’activité GNL et électricité ».

Au rythme actuel, les flux de trésorerie pourraient atteindre 32 à 35 milliards de dollars en 2022, a déclaré Pouyanne.

La société a déclaré que les investissements nets devraient atteindre 14 à 15 milliards de dollars en 2022, dont 3,5 milliards de dollars dans les énergies renouvelables et l’électricité – des domaines clés qui ont été ciblés pour la croissance.

READ  Le Canada invaincu est trop bon pour l'Italie à la Coupe du monde de rugby féminin

TotalEnergies a déclaré qu’il prévoyait d’avoir 16 gigawatts (GW) de capacité brute renouvelable en service d’ici la fin de l’année. Cela comprendra plus de 6 GW de capacité installée supplémentaire cette année.

Le dernier trimestre de 2021 a été « exceptionnel », a déclaré Pouyanne aux journalistes, affirmant qu’il s’agissait du plus fort jamais enregistré.

« Au quatrième trimestre, les prix du pétrole ont continué d’augmenter, en hausse de 9% par rapport au trimestre précédent, tandis que les prix du gaz en Europe et en Asie, tirés par une demande croissante, ont atteint des sommets historiques … et ont envoyé les prix européens de l’électricité à des niveaux records . , a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les prix du gaz naturel et de l’électricité dans le monde ont augmenté depuis le milieu de l’année dernière en raison de l’approvisionnement en gaz limité et de la demande accrue alors que les économies rebondissaient après les fermetures pandémiques.

SOULAGER LA DOULEUR DES CLIENTS

Total avait enregistré une perte de 7,2 milliards de dollars en 2020, touchée par des dépréciations d’actifs alors que la pandémie frappait la consommation de carburant.

Comme ses rivaux, TotalEnergies a subi la pression des militants pour le climat et de certains actionnaires pour accélérer le passage des combustibles fossiles à des sources d’énergie plus propres.

Il a annoncé qu’il publierait le 24 mars un rapport d’étape « durabilité et climat ».

Avec la hausse des prix de l’énergie qui pousse l’inflation à la hausse dans toute l’Europe, l’industrie est également invitée à aider à soulager la douleur.

Pouyanne a déclaré mercredi que la société offrirait un bon de 100 euros (114 $) pour aider certains de ses clients à faible revenu à faire face à des factures énergétiques élevées.

READ  Les bombardements forcent la centrale nucléaire ukrainienne hors réseau alors que Zelensky met en garde contre un "désastre"

TotalEnergies anticipe en 2022 une croissance de la production d’hydrocarbures d’environ 2%.

Pouyanne a salué les efforts diplomatiques pour résoudre la crise ukrainienne. L’entreprise était habituée à faire face aux crises, a-t-il dit, refusant de dire quelles conséquences une éventuelle aggravation de la situation pourrait avoir pour TotalEnergies.

« Voyons ce qui se passe », a-t-il dit. « On regarde, on écoute, ne nous lançons pas dans des prophéties auto-réalisatrices. »

(1 $ = 0,8746 euros)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Benjamin Mallet et Piotr Lipinski Écriture d’Ingrid Melander Montage par Raju Gopalakrishnan, Mark Potter et Emelia Sithole-Matarise

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.