Dernières heures

Jean Roberge dresse le bilan de sa première année à la direction de la CSA

13 février 2018 | par Tommy Gauthier
Jean Roberge dresse le bilan de sa première année  à la direction de la CSA
Actualités régionales
0

Le directeur général de la Commission scolaire des Appalaches (CSA), Jean Roberge, qualifie de positif le bilan de sa première année à la tête de l’organisation. Se disant fier du travail réalisé, M. Roberge voit d’un bon œil la suite des choses pour les prochaines années. Succédant à Camil Turmel, au départ de celui-ci après sept ans à la direction générale, Jean Roberge admet qu’il avait de grands souliers à chausser, mais se dit satisfait des résultats obtenus jusqu’à maintenant. Les 15 années passées à l’emploi de la Commission scolaire des Appalaches et l’expérience acquise dans les nombreuses fonctions qu’il a occupées tout au long de ces années l’ont bien préparé à ce nouveau défi.

« Mon passage à plusieurs postes s’est avéré bénéfique puisque j’y ai acquis un bon bagage de connaissances qui me sont utiles dans mon rôle aujourd’hui. J’ai pu travailler sur le terrain et voir réellement ce qui se passe. De plus, grâce au soutien des commissaires, des directions d’école, des enseignants et des autres membres du personnel, je suis en mesure d’orienter les décisions en fonction des besoins de l’organisation. C’est important de ne pas être isolé dans son bureau et d’avoir le point de vue des autres », mentionne M. Roberge.

Même si la direction générale n’apparaissait pas à son plan de carrière, cet enseignant de formation était bien préparé à son nouveau rôle. C’est d’ailleurs l’expérience acquise en tant que directeur d’école, conseiller en gestion du personnel et directeur du Service éducatif qui l’a incité à postuler pour cet emploi.

Il faut dire que les responsabilités qui viennent avec ce poste sont nombreuses puisque la commission scolaire gère un budget de 72 M $. Elle compte 654 employés et 5 191 élèves répartis dans 19 écoles primaires, trois écoles secondaires, un centre d’éducation des adultes et un point de service, et deux centres de formation professionnelle.

Une année bien remplie
Même si la première année en poste lui a surtout permis de prendre connaissance des nombreux dossiers rattachés à la fonction, Jean Roberge n’en a pas moins été fort actif, et ce, à plusieurs niveaux. Il s’est notamment assuré de maintenir une excellente relation avec le syndicat en se voulant à l’écoute des employés. La réussite éducative a également été et demeure à l’avant-plan de ses priorités.

D’ailleurs, celle-ci s’inscrit à travers les trois défis qu’il identifie pour les prochaines années. « Nous souhaitons continuer d’augmenter le taux de diplomation afin que notre commission scolaire demeure attractive pour les élèves et leurs parents. Nous voulons également augmenter la clientèle en formation professionnelle et accentuer la rétention des élèves inscrits dans ces programmes et, finalement, nous désirons développer une approche collaborative entre la commission scolaire et ses établissements afin de favoriser la réussite éducative », signale M. Roberge.

Incidemment, le défi de concilier la gestion des finances avec le souci de la réussite éducative, l’épanouissement du personnel et l’amélioration des établissements en demeure un de tous les jours. « Il faut être créatif et parfois repenser nos façons de faire pour s’assurer de respecter à la fois nos finances et nos engagements, que ce soit pour la réussite éducative, l’acquisition d’équipements, le bien-être des élèves et du personnel ou l’amélioration de nos bâtiments », confie celui qui se dit heureux de constater le dynamisme et la vivacité qui existent dans les écoles de la commission scolaire.

Parmi les réalisations de la dernière année dont il est le plus fier, le directeur général note l’hébergement des serveurs informatiques qui a été complété tandis qu’il fait de la rédaction du plan d’engagement vers la réussite une priorité pour les mois à venir.

Somme toute, même si le travail ne risque pas de manquer au cours des prochaines années, Jean Roberge est confiant, avec l’aide de son entourage, de
mener à bien les destinées de la Commission scolaire des Appalaches et de l’aider à poursuivre sa progression.

Source : Guylaine Hébert, Responsable du Service des communications, Commission scolaire des Appalaches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *