Dernières heures

Action indécente et harcèlement criminel

27 octobre 2017 | par Tommy Gauthier
Action indécente et harcèlement criminel
Faits divers
0

Entre les 14 juillet et 19 octobre 2017, les policiers de Thetford Mines ont rencontrés 4 adolescentes âgées entre 11 ans et 14 ans, alors qu’elles ont relatés avoir été victimes des gestes à nature sexuels de la part d’un homme dans la vingtaine.

Les premiers éléments d’enquête recueillis ont démontrés que le suspect se trouvant au volant de son véhicule, s’approchait des jeunes filles alors qu’elles déambulaient sur le trottoir. Au moment de passer près d’elles, le conducteur simulait des gestes à caractère sexuel. Ces actes pouvant générer la peur et la crainte chez les jeunes filles, se sont répétés plus d’une fois dans la même journée et dans un cas, ils auraient durés plus d’une semaine. La mise en commun des informations recueillies dans les différents dossiers ont permis aux sergents-détectives de procéder à l’arrestation de SAMUEL FRÉCHETTE, un thetfordois âgé de 25 ans. Il a comparu au Palais de Justice de Thetford Mines le vendredi 20 octobre sous les accusations suivantes :
– Action indécente (4 chefs);
– Harcèlement criminel (4 chefs).

À la suite de sa comparution Samuel Fréchette a été libéré sous engagement assortis de plusieurs conditions dont notamment :
– Ne pas se trouver dans le quadrilatère des rues du Golf, Mailhot, St-Alphonse Sud jusqu’à la Polyvalente de Thetford Mines;
– Ne pas se trouver dans le quadrilatère formée des rues St-Alphonse Nord, Ouellet, Labbé et Jalbert;
– Interdiction d’importuner, suivre ou épier les victimes, ni de communiquer directement ou indirectement avec ces personnes;
– Interdiction de se trouver dans un parc public ou une zone publique s’il y a des personnes de moins de 16 ans;
– Être présent au Tribunal le lundi 27 novembre 2017 pour la suite des procédures.

La Sûreté municipale de Thetford Mines invite toute personne vivant une pareille situation, à ne pas hésiter à la dénoncer, soit en se présentant directement au poste de police ou en composant le 911.

Du même coup, nous ne pourrons pas émettre d’autres commentaires dans ce dossier étant donné l’existence d’une ordonnance de non-publication émise par la Cour.

Source : Sergent Yves Simoneau, Affaires publiques et relations communautaires, Sûreté municipale de Thetford Mines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *