Dernières heures

Arrestation d’un individu pour production et trafic de résine de cannabis

28 octobre 2015 | par Tommy Gauthier
Arrestation d’un individu pour production et trafic de résine de cannabis
Faits divers
0

Les sergents-détectives du Service de police de la Ville de Thetford Mines, ont procédé le 22 octobre dernier vers 15 h 30, à l’arrestation de Pierre Paré, 49 ans, résidant de Thetford Mines, pour production de résine de cannabis (haschich), possession en vue de trafic de cannabis et possession de méthamphétamines.

À la suite d’une enquête, les sergents-détectives assistés des patrouilleurs se sont rendus dans une maison à logements d’un quartier résidentiel, située sur la 7e avenue à Thetford Mines. Une perquisition a été effectuée dans la résidence. Au moment de l’exécution du mandat, une dame de 44 ans, résidante de Thetford Mines, se trouvait sur place. Les policiers ont procédé à son arrestation et elle a été conduite au poste de police où elle a été libérée par voie de sommation. Monsieur Pierre Paré a été localisé à bord de son véhicule non loin des lieux et les policiers ont procédé à son arrestation.

Cette saisie a permis de mettre la main sur 5 kilogrammes de cannabis (marijuana) qui avait été utilisé pour produire de la résine de cannabis, 68,7 gr de résine de cannabis et une petite quantité de métamphétamines, divers outils reliés à la consommation et à la comptabilité. De plus un balayeur d’ondes (scanner) a été saisi comme bien infractionnel, ceci permettait aux résidants d’écouter les échanges sur les ondes du Service de police.

Monsieur Pierre Paré a été reconduit au poste de police de la Sûreté municipale de Thetford Mines où il a été gardé détenu jusqu’à sa comparution le 23 octobre.

À la suite de la comparution, monsieur Paré est demeuré détenu et a été dirigé au Centre de détention d’Orsainville. Il devra être présent au Tribunal de Thetford Mines le 27 octobre pour la suite des procédures.

Tout renseignement concernant les allées et venues dans une maison d’habitation qui dérangent le climat de sécurité publique doit être transmis au Service de police. Les informations reçues seront traitées de façon confidentielle.

Rediffusion | Source : Annie Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *