Dernières heures

Du nouveau concernant le tracel de Disraeli

31 mars 2015 | par Tommy Gauthier
Du nouveau concernant le tracel de Disraeli
Actualités régionales
0

Les étapes de démantèlement du pont ferroviaire de Disraeli suivent leur cours. En effet, un comité restreint de quatre représentants municipaux a été formé depuis quelques semaines afin de minimiser la durée du processus en lien avec ce dossier. La ville de Disraeli a mandaté pour l’occasion Messieurs Jacques Lessard et Charles Audet, respectivement maire et conseiller, pour la représenter sur le dossier du tracel, tandis que la Paroisse de Disraeli a, pour sa part, confié cette tâche à son maire, M. André Gosselin et à sa directrice-générale, Mme Caroline Picard.

Plusieurs étapes sont nécessaires à la réalisation du dit projet. Au préalable, une entente intermunicipale entre la Paroisse de Disraeli et la ville de Disraeli est nécessaire afin de clarifier la répartition des coûts, ainsi que le ou les responsables de la supervision du projet. La négociation toujours en cours se déroule normalement et selon les normes convenues entre les deux parties. Un dénouement rapide concernant cette entente écrite est envisageable. Toutefois, cette dernière devra obligatoirement être entérinée par les élus municipaux des deux municipalités impliquées.

Par la suite, la réalisation des plans et devis par une firme d’ingénierie sera à l’ordre du jour. L’accord préalable du Ministère des Transports et du Ministère de l’Environnement sera également nécessaire à la bonne marche du projet. Par la suite, les travaux seront attribués en sous-traitance selon les règles applicables en matière d’adjudication de contrats et autres normes municipales et gouvernementales.

Rencontre prévue

Parallèlement à l’entente intermunicipale, les représentants municipaux nommés ont convenus de rencontrer le plus rapidement possible les représentants du ministère des Transports du Québec (MTQ) et du ministère du Développement durable de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) pour bien connaître les attentes de chacune des parties. Cette rencontre est d’ailleurs cédulée dès le début d’avril.

Comprenant la nécessité de réaliser adéquatement et selon les normes chacune des étapes de ce projet, le comité du tracel souhaite ardemment obtenir toutes les autorisations nécessaires au cours des prochains mois afin de pouvoir entamer dans les meilleurs délais les travaux demandés par les usagers du lac Aylmer.

Rediffusion | Source :  Charles Audet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *