Dernières heures

Il frappe une policière lors de son arrestation

14 mars 2018 | par Tommy Gauthier
Il frappe une policière lors de son arrestation
Faits divers
0

Le vendredi 9 mars dernier, les policiers ont amorcé une enquête de harcèlement criminel alors que deux dames colocataires ont déposé une plainte à l’endroit d’un résident de la même unité d’habitation. Les premiers éléments recueillis démontraient que les communications émises par le thetfordois âgée de 27 ans via Messenger, ont fait craindre aux plaignantes pour leur sécurité.

Le dimanche 11 mars, une des deux dames appelle au poste vers 14 h 10 afin de signaler aux policiers que le suspect venait tout juste de défoncer la porte de leur appartement et s’était approché d’elle en effectuant des gestes menaçants. Immédiatement les policiers se sont rendus sur place et ont procédé à l’arrestation de PIERRE-LUC GINGRAS. Au moment de procéder à l’arrestation et à la fouille de l’individu, ce dernier s’est agité et il a commencé à donner des coups de pieds, atteignant ainsi la policière à une jambe. Le suspect a dû être amené au sol pour être maîtrisé.

Après avoir passé la nuit en cellule au poste de police, Pierre-Luc Gingras a comparu au Palais de Justice de Thetford Mines le lundi 12 mars sous les accusations suivantes :
– Harcèlement criminel;
– Communication harcelante (2 chefs);
– Introduction par effraction;
– Voies de fait sur agent de la paix.

À la suite de sa comparution, l’accusé est demeuré détenu puis a été transporté au Centre de détention de Québec. Il est revenu devant le Tribunal le lendemain mardi 13 mars, où il a été libéré sous promesse remise devant un juge, assortie des conditions suivantes :
– Être de retour au Tribunal le 13 avril prochain pour la suite des procédures;
– Respecter un couvre-feu entre 22 h 00 et 7 h 00 le lendemain;
– Interdiction de communiquer de quelques façons qui ce soit avec les victimes.
Le Sûreté municipale désire rappeler à toute personne qui pourrait vivre une situation où elle sent sa sécurité menacée, de ne pas hésiter à signaler la situation à la Police afin que des mesures soient prises rapidement afin d’endiguer la menace.

Source : Sergent Yves Simoneau, Affaires publiques et relations communautaires, Sûreté municipale de Thetford Mines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *