Dernières heures

INVESTIR DANS NOTRE QUALITÉ DE VIE

18 décembre 2015 | par Tommy Gauthier
INVESTIR DANS NOTRE QUALITÉ DE VIE
Actualités régionales
0

Le conseil municipal a procédé lundi à la présentation des prévisions budgétaires en vue de l’année financière 2016 à l’occasion d’une

séance publique extraordinaire.

Le nouveau budget adopté prévoit des dépenses et des revenus équilibrés de 3,2 millions $. Quant à la taxation, le taux de la taxe foncière générale passe de 0,95 $ à 0,99 $ par tranche de 100 $ d’évaluation, la taxe pour le service incendie passe de 0,11 $ à 0,13 $ par tranche de 100 $ d’évaluation et la taxe pour la réalisation du Plan d’infrastructures est maintenue à 0,20 $ par tranche de 100 $ d’évaluation. En ce qui a trait aux différentes taxes de service, celles-ci demeurent au même taux pour 2016 excepté le service de la Sûreté du Québec dont la tarification diminue de 10 $ par unité d’évaluation passant ainsi de 86 $ à 76 $.

« Considérant que l’évaluation moyenne d’une résidence à East Broughton se situe autour de 115 000 $, on parle d’un compte de taxes moyen s’établissant à 2 373,24 $ pour 2016. Si l’on compare à 2012, on parle d’une légère diminution de 10 $ alors que le compte se situait à 2 383, 08 $. Prenant en considération l’inflation, les augmentations salariales et les différents investissements en infrastructures nous pouvons dire que la charge fiscale moyenne des contribuables n’a pas augmentée, mais au contraire, elle a diminuée depuis les quatre dernières années.», ajoute le maire, Kaven Mathieu.

AUGEMENTATION DES TRANSFERTS DE PÉRÉQUATION

Pour le moment, la signature du nouveau pacte fiscal entre les gouvernements municipaux et le gouvernement du Québec semble avoir des impacts positifs sur les finances de la municipalité d’East Broughton. En effet, les versements de péréquation ont été majorés de 179 000 $ passant de 299 000 $ en 2015 à 479 000 $ en 2016. Cela s’explique, entre autres, par la bonification des montants de péréquation pour les municipalités ayant une moins grande richesse foncière, autrement dit une moins grande capacité de taxation.

«C’est une bonne nouvelle pour notre municipalité puisque cela fait en sorte que nous n’avons pas à imposer des augmentations de taxes au-delà de l’inflation pour l’année financière 2016.

Par contre, il ne faut pas se leurrer. Le dernier pacte fiscal transitoire nous a amputé de 200 000 $ de revenus en raison des modifications aux versements de la TVQ qui sont passés de 62 % à 50 %.», précise le maire.

Rediffusion | Source : Municipalité d’East Broughton, Cabinet de la mairie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *