Dernières heures

La MRC des Appalaches invite les citoyens à participer au sondage sur les services d’Internet et de téléphonie cellulaire

2 février 2016 | par Tommy Gauthier
La MRC des Appalaches invite les citoyens à participer au sondage sur les services d’Internet et de téléphonie cellulaire
Actualités régionales
0

Comme l’accès à l’Internet haute vitesse est encore problématique pour plusieurs résidents et la téléphonie cellulaire très cahoteuse dans certaines municipalités, la MRC des Appalaches invite les citoyens et les entreprises de la région à participer nombreux à la présente consultation sur les services de télécommunication menée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).  Le moyen simple pour émettre son point de vue sur cet enjeu important est de compléter un court sondage, en ligne, par téléphone ou sur papier, au plus tard le 29 février 2016.

Le CRTC examine actuellement les services de télécommunication, y compris les services Internet, qui sont offerts au Canada. Les citoyens sont invités à donner leur avis sur des sujets comme la disponibilité de la large bande, la façon dont ils communiquent, la téléphonie cellulaire et la téléphonie filaire, ainsi que le coût de ces services. Il faut dire que l’Internet haute vitesse et la téléphonie cellulaire ne font pas partie des services de base en télécommunication prescrits par le CRTC. Selon la politique actuelle qui avait été révisée en 2011, les Canadiens devraient avoir accès: à une connexion à Internet à faible vitesse sans avoir à payer d’interurbain, à une ligne individuelle avec capacité Touch-Tone, au réseau interurbain et à divers services, dont les téléphonistes, l’assistance-annuaire et la ligne d’urgence 9-1-1 et à une copie imprimée du dernier annuaire téléphonique local, sur demande.

Le territoire rural mal desservi

Si l’accès aux services de télécommunication modernes et performants ne pose pas problème dans les villes, ce n’est malheureusement pas le cas dans les milieux ruraux. Comme les grands fournisseurs de services déploient seulement la fibre optique dans les zones populeuses, les communautés rurales ont dû se tourner vers la technologie par ondes, beaucoup moins performante, ou par satellite. La concurrence entre fournisseurs étant quasi absente, la facture s’avère souvent plus salée pour les consommateurs en milieu rural.

La problématique est similaire en ce qui a trait à la couverture cellulaire qui est trouée à de nombreux endroits dans les municipalités de notre région. La téléphonie cellulaire n’étant pas considérée comme un service essentiel, les entreprises de télécommunication sont libres de financer et de déployer leur réseau sans fil dans les secteurs les plus rentables.

« Ces carences sont un frein au développement de nos municipalités, de nos entreprises agricoles et touristiques ainsi qu’aux travailleurs autonomes », mentionne le préfet de la MRC des Appalaches et maire de Kinnear’s Mills, Paul Vachon. « En 2016, les infrastructures  numériques sont aussi importantes que les routes pour des raisons socioéconomiques, mais également pour des questions de santé et de sécurité. Pas de signal cellulaire, pas d’accès au 9-1-1! » La situation est d’autant plus critique dans la communauté de Kinnear’s Mills alors que les maisons récemment construites ne parviennent même pas à obtenir la téléphonie traditionnelle, la compagnie Bell ne souhaitant plus déployer son réseau de fil de cuivre. «Comment voulez-vous attirer de nouveaux résidents dans un tel désert ?», déplore M. Vachon.

 

Comment participer au sondage?

Les consommateurs, les entreprises et les organisations interpelés par ces questions sont invités à se faire entendre. Le sondage peut être complété en ligne au plus tard le 29 février à l’adresse suivante:  https://97.ca/ekos/cwx.cgi?FR:01616R. Les personnes qui ne peuvent pas accéder au questionnaire en ligne peuvent composer le 1‑877‑249-CRTC (2782) pour le remplir par téléphone avec l’aide d’un agent(e) ou pour demander une copie papier.

Il est également possible de déposer des interventions écrites ou de demander à comparaître à l’audience publique du CRTC en avril 2016 http://nouvelles.gc.ca/web/article-fr.do?nid=1028329.

Rediffusion | Source : Marie-Eve Mercier, directrice générale, MRC des Appalaches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *