Dernières heures

La santé lors d’un voyage au Pérou

11 septembre 2012 | par Tommy Gauthier
La santé lors d’un voyage au Pérou
Socio-culturel
0

Les vaccins

Aucun vaccin n’est obligatoire pour voyager au Pérou. Cependant, il est fortement recommandé pour les touristes se rendant en Amazonie de se faire vacciner contre la fièvre jaune au moins 10 jours avant notre départ. Il est également recommandé de se faire vacciner contre la fièvre typhoïde, l’hépatite A et l’hépatite B.

Eau et aliments

Les personnes se rendant à pratiquement n’importe quelle destination dans le monde peuvent développer la diarrhée du voyageur, mieux connue sous le nom de tourista. Cette maladie se contracte habituellement en consommant de l’eau ou des aliments contaminés.

De plus, dans certaines régions en Amérique du Sud, l’eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l’hépatite A et la schistomiase. Pour éviter de contracter une de ces maladies qui en plus d’avoir des effets néfastes sur votre santé, pourraient vite gâcher votre voyage au Pérou, il est recommandé de ne rien manger qui n’ait pas été cuit ou pelé. Pour ce qui est de l’eau, il est plus sûr de ne consommer que de l’eau en bouteille ou encore de faire bouillir l’eau avant de la consommer. Il existe également des tablettes purifiantes pour l’eau qui peuvent être très pratiques notamment si vous prévoyez partir en trekking pour plusieurs jours, il est possible de se les procurer dans des boutiques spécialisées en plein air ou en aventure près de chez vous.

Paludisme

Le paludisme ou malaria, est une maladie qui se transmet par la piqûre d’un moustique infecté. Il s’agit d’une maladie grave qui peut même parfois être mortelle. Il existe un risque élevé de paludisme pour ceux qui voyagent dans le nord-est du Pérou et en Amazonie, surtout dans les zones rurales et plus particulièrement à la tombée de la nuit. Toutefois, dans la plupart des grandes villes et les destinations au-dessus de 2 000 mètres d’altitude, il n’y a pas ou peu de risques de contamination.

Afin d’éviter d’être contaminé, protégez-vous contre les piqûres en appliquant du répulsif ou insectifuge sur votre peau. La nuit, portez des vêtements longs qui couvrent tout le corps et dormez sous un moustiquaire ou encore mieux, un moustiquaire imprégné de répulsif.

Des antipaludéens pourraient également vous être prescrits. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé de préférence six semaines avant votre voyage au Pérou.

La chaleur

Selon la période de l’année et les lieux que vous visiterez, il faut toujours se méfier de la chaleur lorsque l’on voyage dans des pays tropicaux. Au Pérou, les températures oscillent entre 25 et 30 °C entre les mois de décembre et février dans la zone côtière. En Amazonie, les températures demeurent élevées pendant toute l’année et le climat très humide, ce qui fait que la température ressentie dépasse souvent les 40 °C.

Pour éviter les coups de chaleur et la déshydratation, buvez beaucoup d’eau, portez des vêtements de couleur claire, de préférence en coton, couvrez vous la tête et ajustez votre rythme en fonction de votre tolérance à la chaleur. Évitez également de consommer de l’alcool.

[staff name= »Alexis Bourque Bouliane » position= »Collaborateur » img= »http://lequotidiendeslacs.ca/wp-content/uploads/2012/10/alexis.jpg »]Chronique voyage [/staff]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *