Dernières heures

L’Association libérale fédérale de Mégantic-L’Érable satisfaite de l’intervention du gouvernement dans La MRC des Appalaches

20 janvier 2017 | par Tommy Gauthier
L’Association libérale fédérale de Mégantic-L’Érable satisfaite  de l’intervention du gouvernement dans La MRC des Appalaches
Non classé
0

L’Association libérale fédérale de Mégantic-L’Érable est satisfaite des actions prises dans la MRC des Appalaches par le gouvernement Trudeau depuis la dernière année, notamment dans les dossiers de la diversification économique, du soutien à l’industrie laitière, de l’appui à l’exportation des PME et de l’accès à Internet à haute vitesse.

Investissements majeurs pour le développement économique

L’Association est d’abord ravie du fait que Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) ait soutenu financièrement 19 projets dans le cadre de l’initiative de diversification économique des collectivités tributaires du chrysotile. Au total, les montants d’aide envoyés du gouvernement Trudeau s’élèvent à 14,7 millions $ cette année.

Rappelons que l’initiative de diversification économique des collectivités tributaires du chrysotile fut introduit par le fédéral en 2013 lorsque le gouvernement du Parti Québécois de Pauline Marois avait, par décret, banni l’exploitation de chrysotile et de l’amiante.

« Même si nous n’avons pas de député au sein du gouvernement Trudeau, Mégantic-L’Érable se classe néanmoins parmi les circonscriptions orphelines qui ont reçu le plus d’argent de la part du fédéral depuis la dernière élection. », fait remarquer le président de l’Association libérale fédérale, Yvan Corriveau.

La nouvelle ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a également annoncé le nouveau programme CanExport pour les PME, il y a quelques mois, alors qu’elle était au ministre du Commerce international. CanExport est un programme de 50 M$ qui a été créé pour aider les PME à profiter de nouvelles opportunités sur les marchés mondiaux. Au cours des quatre prochaines années, le fédéral versera des contributions allant de 10 000 $ à 100 000 $ pour financer les coûts de développement des exportations.

Les frais éligibles au titre de CanExport comprennent les voyages d’affaires, la participation à des salons commerciaux, les études de marchés, l’adaptation des outils de marketing et les frais juridiques.

« Les nombreuses entreprises manufacturières de la région pourront tirer profit de cette initiative qui permet d’amortir le risque de des PME souhaitant exporter à l’étranger. Plusieurs en sont au stade de la vallée de la mort, une étape cruciale où l’aide du gouvernement peut être le point tournant entre le succès et l’échec. » poursuit le président de l’Association libérale fédérale, M. Yvan Corriveau.

Amélioration de l’accès à Internet haute-vitesse

L’Association tient également à souligner le lancement du programme Brancher pour innover qui aidera 300 collectivités rurales du Canada à se connecter aux services Internet à large bande. Jusqu’à 500 millions $ seront investis d’ici 2021 dans le but de permettre à aux municipalités de mieux tirer profit des possibilités de l’ère numérique.

Développement économique Canada a également annoncé la mise sur pied de projets d’amélioration de la capacité afin d’offrir aux usagers un débit largement supérieur à 5 mégabits par seconde. Les collectivités qui seront dotées de la nouvelle infrastructure de base profiteront d’une amélioration radicale de la vitesse de leur connexion.

Le programme Brancher pour innover contribuera à combler le fossé numérique en appuyant la création de réseaux dits « de base » à haute capacité. Une partie des fonds sera consacrée à la mise à niveau des réseaux de base déjà en place et à l’ajout de connexions dites du « dernier kilomètre ».

Soutien à l’industrie laitière

L’Association se réjouit aussi que le gouvernement Trudeau ait annoncé un investissement de 350 millions $ pour renforcer la compétitivité de l’industrie laitière canadienne en prévision de l’entrée en vigueur de l’accord économique et commercial global (AECG /CETA) entre le Canada et l’Union européenne.

D’abord, 250 millions $ seront investis sur cinq ans dans le Programme d’investissement dans les fermes laitières afin d’aider les producteurs laitiers canadiens à adapter leurs technologies et équipements, tels que des robots de traite, dans le but d’améliorer leur productivité.

Puis, 100 millions $ sur quatre ans seront versés dans le Fonds d’investissement dans la transformation des produits laitiers visant à aider les transformateurs à moderniser leurs opérations et à diversifier leurs produits en vue de profiter de nouveaux débouchés commerciaux.

Source : Association libérale fédérale de Mégantic-L’Érable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *