Dernières heures

LE CÉGEP DE THETFORD ET OLEOTEK DÉVELOPPERONT DES SOUS-PRODUITS DE L’ALGUE EN COLLABORATION AVEC LE CÉGEP DE GASPÉSIE ET DES ÎLES

16 mars 2015 | par Tommy Gauthier
LE CÉGEP DE THETFORD ET OLEOTEK DÉVELOPPERONT DES SOUS-PRODUITS DE L’ALGUE  EN COLLABORATION AVEC LE CÉGEP DE GASPÉSIE ET DES ÎLES
Actualités régionales
0

Le Cégep de Thetford et le Cégep de la Gaspésie et des Îles (CGI) travailleront ensemble sur un projet de valorisation des algues marines de plus de 2,3 millions $. Cette subvention a été octroyée au CGI par le Conseil de recherches en
sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), par le biais du programme d’innovation dans les collèges et la communauté, renforcement de l’innovation (ICC-RI).

Les travaux ont été amorcés en 2014 et se poursuivront jusqu’en 2019.
Le Cégep de Thetford, en collaboration avec le CGI et leur Centre collégial de transfert de technologies (CCTT) respectif (Merinov et OLEOTEK), ont élaboré à l’automne 2013, un programme de recherche conjoint qui vise à accompagner le développement d’une filière intégrée pour une exploitation industrielle des algues de culture sous le nom d’OPTIMAL.

Le programme OPTIMAL s’articule autour de trois axes : amélioration de la productivité de l’algoculture, développement de produits à haute valeur ajoutée (alimentaire et ingrédients actifs) et valorisation des résidus de transformation des algues en coproduits (énergie, emballage, alimentaire, textile) dans une optique zéro déchet.
Le programme OPTIMAL est issu d’un partenariat entre plusieurs entreprises privées et centres de recherche. La production des jeunes algues et leur mise en croissance (axe 1)est réalisée dans les installations de Fermes marines du Québec (Gaspésie), de La Moule du Large (Iles de la Madeleine) et de la Ferme maricole Purmer (Côte-Nord). Les
opérations de transformation après récolte (axe 2) seront effectuées chez Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan, tandis que le développement de produits alimentaires se fera dans l’usine pilote du CGI, les laboratoires de Cintech Agroalimentaire et en entreprise. Pour les étapes d’extraction des molécules bioactives et la mise à l’échelle des procédés, les travaux de recherche seront réalisés dans les laboratoires et l’usine pilote d’OLEOTEK (Thetford Mines) et en entreprise. Le potentiel antioxydant de ces molécules sera évalué dans les laboratoires de TransBiotech (Lévis). Pour finir, la mise à l’échelle industrielle s’effectuera en entreprise. La valorisation des résidus de transformation des algues (axe 3) s’effectuera dans les laboratoires et usines pilote du CGI, du Centre National en Electrochimie et en Technologies Environnementales, d’Innofibre et du Groupe CTT.

Vignette : 

Monsieur Grégory Hersant, chimiste R&D et gestionnaire de projets chez OLEOTEK. Il travaillera à développer des sous-produits de l’algue.

Rediffusion | Source : Edith Jacques, Conseillère en communication, Cégep de Thetford

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *