Dernières heures

LE CINÉMA DU LAC PRÉSENTE JASMINE FRENCH DE WOODY ALLEN

27 janvier 2014 | par Tommy Gauthier
LE CINÉMA DU LAC PRÉSENTE JASMINE FRENCH DE WOODY ALLEN
Socio-culturel
0

Le Cinéma du lac présente Jasmine French, de Woody Allen, les mercredi 29 janvier à 19h00, samedi 1er février à 20h00 et dimanche 2 février à 13h30.

La programmation de l’hiver 2014 est disponible sur le site de la Ville de Disraeli : www.villededisraeli.ca ainsi que dans divers commerces et établissements du secteur sud de la MRC des Appalaches, via nos affiches et dépliants de saison.

JASMINE FRENCH

Alors qu’elle touche le fond, et que son mariage avec Le riche homme d’affaires Hal (Alec Baldwin) bat de l’aile, Jasmine (Cate Blanchett), New-yorkaise aussi snobe qu’élégante, décide de s’installer chez sa sœur Ginger (Sally Hawkins), qui vit dans un modeste appartement de San Francisco, pour tenter de surmonter la crise.

Lorsque Jasmine arrive en Californie, elle est profondément perturbée, sous l’effet des antidépresseurs. Si elle arbore toujours sa classe naturelle, elle est psychologiquement fragile et n’a aucune qualification lui permettant de trouver du travail. De plus, elle a une faiblesse : elle ne vit que dans le regard des autres, tout en refusant de voir la réalité en face.

Tout au long de sa carrière, Woody Allen a brossé d’inoubliables portraits de femmes, campées par d’immenses comédiennes : Diane Keaton, Geraldine Page, Mariel Hemingway, Charlotte Rampling, Mia Farrow, Barbara Hershey, Gena Rowlands, Dianne Wiest, Mira Sorvino, Judy Davis, Samantha Morton, Scarlett Johansson, ou encore Penelope Cruz. Qu’on les découvre dans de pures fantaisies, des tragédies poignantes ou des comédies dramatiques, ces personnages féminins d’une grande complexité ont marqué nos mémoires de cinéphiles. La malheureuse héroïne de JASMINE FRENCH, interprétée par Cate Blanchett, trouve de toute évidence sa place dans cette galerie de femmes aux multiples facettes, observées amoureusement par le cinéaste.

Rediffusion | Source : Johanne Laurendeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *