Dernières heures

LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE RENFORCE SES ALLIANCES ET SE PRÉPARE POUR 2025 – 17E ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE LA TACA

21 juin 2013 | par Tommy Gauthier
LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE RENFORCE SES ALLIANCES ET SE PRÉPARE POUR 2025 – 17E ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE LA TACA
Actualités régionales
0

La TACA a présenté, lors de son Assemblée générale annuelle, l’évolution de la dynamique régionale. Ses dirigeants ont rappelé l’importance de la concertation et du développement du secteur agroalimentaire régional depuis les quinze dernières années. Ils ont aussi rappelé le chantier en cours, des consultations qui mèneront vers l’élaboration d’une vision régionale pour le secteur bioalimentaire à l’horizon 2025.

Un secteur qui travaille ensemble depuis plus de 15 ans à Nourrir et enrichir la Chaudière-Appalaches

L’année 2012-2013 aura permis de faire une rétrospective sur 15 ans de développement régional en matière agroalimentaire. Pour illustrer, 72 participants ont participé à la journée d’action régionale du secteur le 28 février 2013. Selon eux, les principales avancées se situent dans la concertation, la communication régionale et l’offre alimentaire régionale. M. Normand Côté, président de la TACA, fait un retour sur les propos recueillis : « Pour la communication régionale, nous avons vu des avancées majeures dans la région, par l’embauche d’une ressource qui réalise pour la région, des actions afin de favoriser l’alliance entre le secteur et les citoyens-consommateurs. Des projets avec les jeunes, d’autres visant à implanter des panneaux sur les haltes des véloroutes sont quelques exemples des projets déployés pour toucher le consommateur dans son milieu de vie. Le défi est maintenant de consolider cette relation et d’approfondir la relation que nous devons entretenir entre nous, les acteurs du secteur agroalimentaire ».

Concernant l’accès à une offre alimentaire régionale diversifiée, il ajoute que : « Jamais les consommateurs de la région n’ont autant eu accès à des produits diversifiés ou à des lieux de vente de produits régionaux. Le déploiement du réseau des ARRÊTS gourmands et des marchés publics y est pour quelque chose. Les entrepreneurs ont également appris à diversifier leur production afin d’atteindre des publics de plus en plus exigeants, mais ouverts à l’achat de proximité ».

La dernière année fait état de 62 projets collectifs appuyés par le secteur agroalimentaire régional, ce qui correspond à une augmentation de près de 70 % par rapport à l’année 2011-2012. Ces projets ont également permis un investissement supplémentaire de 630 478 $ qui s’ajoute aux 300 000 $ initialement investis par les partenaires. Cela veut dire que, pour chaque dollar investi par les partenaires, il y a 1,70 $ supplémentaire investi dans la région pour le développement du secteur agroalimentaire. Cela illustre bien la force de la concertation régionale.

Une nouvelle ère débute et tous sont appelés à contribuer à sa construction!

Une consultation est actuellement en cours afin de définir les nouvelles orientations régionales. Menée par le conseil d’administration de la TACA, celle-ci vise à rencontrer les différents acteurs du secteur agroalimentaire régional (producteurs, transformateurs, intervenants), les élus et autres intervenants. L’objectif est ambitieux aux dires de M. Côté : « Pour préparer notre région et notre secteur économique à cet avenir, nous souhaitons déterminer des objectifs à court, moyen et long terme et adapter nos façons de travailler. Cet avenir dépendra enfin de l’énergie et des moyens que nous accepterons d’y consacrer ».

M. Côté rappelle finalement que « la journée d’action régionale a rappelé l’importance que les acteurs impliqués dans le développement du secteur bioalimentaire accordent à la vision commune construite depuis 15 ans et qui a façonné l’unité du secteur. Nous sommes heureux de voir que nous parlons tous d’une même voix. Toutefois, cet équilibre est fragile et il est de notre devoir de préserver cette unité et avancer vers des objectifs plus ambitieux, répondant aux attentes des entrepreneurs et des consommateurs ».

Un conseil d’administration représentatif du secteur agroalimentaire

La TACA a finalement procédé à l’élection de plusieurs membres au conseil d’administration. La Table s’appuie sur un conseil d’administration formé de 25 personnes, représentant l’ensemble des composantes de ce secteur (producteurs agricoles, transformateurs, restaurateurs, intervenants, etc.). De nouveaux membres s’ajoutent aux membres dont le mandat se continue. Vous trouverez en pièce jointe la liste des administrateurs pour l’année 2013-2014.

Rappelons que la Table Agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches (TACA) a pour mission de favoriser le développement agroalimentaire de la région par la concertation des acteurs régionaux et la coordination des actions mises en œuvre dans un cadre de pérennité de l’agriculture, d’occupation du territoire et de développement durable.

Soulignons que la TACA coordonne le Plan de développement agricole et agroalimentaire 2010-2014 de la région de la Chaudière-Appalaches. Les partenaires de ce plan sont : la Conférence régionale des élu(e)s (CRÉ) de la Chaudière-Appalaches, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), Emploi Québec, Desjardins, les quatre fédérations de l’UPA de la Chaudière-Appalaches ainsi que les MRC du territoire et la Ville de Lévis.

IMG_3527

Conseil d’administration 2013-2014 de la TACA

Collèges électoraux Nom
Distribution alimentaire et du marché de détail Guillaume Laroche, Alimentation Laroche & Fils
Vacant
Formation Jean-Marc Tardif, Campus ITA La Pocatière
Dynamiques collectives de développement agroalimentaire Éric Baillargeon, Goutez Lotbinière
Vacant
Transformation agroalimentaire Marcel Savoie, Relais des campagnes
Michel Droin, Détour en France
Jean-François Doyon, Les  Ruchers D.J F. inc.
Restauration Vacant
Organismes socio-économiques de développement (CLD) Alain Vallières, CLD de Bellechasse
Organismes socio-économiques de développement (SADC) Sylvie Drolet, SADC de Lotbinière
Coopératives agricoles et agroalimentaires Marlène Thibodeau

 

 

Représentants désignés

Nom

MAPAQ Renée Caron
Roger Lamontagne
UPA – Côte-du-Sud Alain Talbot
UPA – Lotbinière-Mégantic Normand Côté
UPA – Beauce Paul Doyon
UPA – Lévis-Bellechasse Alain Roy
Financière agricole du Québec Claude Hasty
Conférence Régionale des Élus (CRÉ) Richard Lehoux
Martin Vaillancourt
Emploi-Québec Romain Martineau
Mouvement Desjardins Tom Lemieux
Municipalités régionales de Comté (MRC) Christian Noël
Tourisme Chaudière-Appalaches Richard Moreau

 

Rediffusion | Source : Sébastien Béchard, Conseiller en communication, Agent de liaison – Axe Citoyens-consommateurs (PDAR)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *