Dernières heures

L’HIVER : MÉFIEZ-VOUS DU MONOXYDE DE CARBONE

19 janvier 2015 | par Tommy Gauthier
L’HIVER : MÉFIEZ-VOUS DU MONOXYDE DE CARBONE
Actualités provinciales
0

Au cours des dernières semaines, 4 cas d’intoxications au monoxyde de carbone (CO), dont certains importants, ont été signalés aux Services de santé et environnement de l’Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches. Pendant la période hivernale, le nombre d’intoxications au CO connaît une hausse en raison, notamment, du fonctionnement accru des appareils de chauffage non appropriés, mal entretenus ou encore de l’utilisation de moteurs ou de véhicules dans des abris ou des garages. La population est invitée à la prudence.

Des symptômes à ne pas négliger

Le CO ne se voit pas, ne se sent pas et ne goûte rien. Respiré en quantité, il peut causer des malaises sérieux, laisser des séquelles graves et même provoquer la mort. Les symptômes de l’intoxication au CO varient selon la durée de l’exposition et la concentration de gaz. Maux de tête, nausées, fatigue et somnolence, étourdissements ou perte de conscience peuvent survenir quelques minutes ou plusieurs heures après l’exposition. Dans tous les cas, les intoxications au CO doivent être prises au sérieux.

Des pratiques simples et accessibles pour prévenir les intoxications

  • Ne pas démarrer ou laisser en marche, votre voiture ou votre souffleuse à neige à l’intérieur de votre garage ou de votre abri d’auto, même avec la porte ouverte.
  • Ne pas démarrer votre voiture avant de l’avoir dégagé de la neige lors de grosses accumulations.
  • Ne pas utiliser vos appareils de camping au propane dans la maison lors d’une panne d’électricité.
  • Ne pas utiliser le four d’une cuisinière au propane ou au gaz naturel pour chauffer votre logement.
  • Faire ramoner annuellement la cheminée de votre poêle ou de votre foyer.
  • Faire vérifier votre système de chauffage chaque année.

Un avertisseur de CO : pour assurer votre sécurité et celle de vos proches

L’utilisation d’un avertisseur de CO est le seul moyen efficace pour détecter la présence de ce gaz dans l’environnement immédiat. Actuellement, seulement le tiers des ménages possèdent un avertisseur. Il est possible de se procurer un avertisseur de CO dans la plupart des quincailleries et des grandes surfaces. Les prix varient de 25 $ à 70 $ selon le modèle. La pile de l’avertisseur doit toujours être chargée, il importe donc de la vérifier ou de la changer régulièrement.

Agissez rapidement

Si vous avez des symptômes d’intoxication ou si l’avertisseur de CO sonne : quittez les lieux et dirigez-vous à l’extérieur. Composez le 9-1-1 ou appelez le Centre antipoison du Québec au 1 800 463-5060. Laissez la porte ouverte en quittant les lieux afin d’aérer complètement l’endroit. Attendez l’autorisation d’un pompier pour retourner à l’intérieur, même pour quelques minutes.

Si votre avertisseur de CO sonne, mais que vous n’avez pas de symptômes : composez le 9-1-1. Ouvrez les portes et les fenêtres. Si possible, coupez l’alimentation des sources de monoxyde de carbone. Quittez les lieux et dirigez-vous à l’extérieur. Attendez l’autorisation d’un pompier pour retourner à l’intérieur, même pour quelques minutes.

Pour en savoir plus, consultez le site Internet du Ministère de la Santé et des Services sociaux :

http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/environnement/index.php?monoxyde_de_carbone

Source :       Service des communications, ASSSCA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *