Dernières heures

Rencontres demandées entre le maire de Thetford Mines et les grandes centrales syndicales

16 avril 2015 | par Tommy Gauthier
Rencontres demandées entre le maire de Thetford Mines  et les grandes centrales syndicales
Actualités régionales
0

Dans le cadre des démarches visant l’assouplissement des règles pour la manipulation des matériaux contenant de l’amiante, le maire de Thetford Mines et président du Comité de concertation économique des Appalaches, monsieur Marc‐Alexandre Brousseau, désire rencontrer sous peu les dirigeants des trois grandes centrales syndicales représentées au conseil d’administration de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), soit ceux de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD).

Une aile du Comité de concertation économique des Appalaches a préparé un argumentaire étoffé pour relativiser les risques réels concernant la présence de chrysotile dans les matériaux issus de résidus miniers qui sont manipulés lors de travaux de génie civil.

« Nous avons eu l’occasion de transmettre notre argumentation aux dirigeants de la CSST, ainsi qu’au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, monsieur Sam Hamad. Le temps est venu de présenter le résultat de ce travail aux centrales syndicales présentes au conseil d’administration et leur démontrer que des propositions raisonnables et sécuritaires sont possibles », relate le maire de Thetford Mines.

Il faut rappeler que la CSST avait décidé d’appliquer de façon plus rigoureuse sa réglementation sur les travaux de génie effectués en présence de résidus miniers qui contiennent du chrysotile alors que ces règles n’ont jamais encore été réellement adaptées pour ce type de travaux. Ceci implique d’importantes répercussions sur le développement économique local d’une municipalité et encore plus pour celles comprises dans la grande région de Thetford Mines quand nous considérons que la grande majorité des travaux de voirie devront être réalisés à un coût anormalement plus élevé.

En fonction des faits révélés, monsieur Brousseau ainsi que les membres du comité se disent confiants de constater de la part des instances concernées une progression dans la modification des règles. Ces dernières doivent respecter la logique et correspondre au risque réellement constaté.

« Il s’agit d’un enjeu capital pour notre ville et notre région et nous avons un dossier solide sur lequel nous appuyer. Je prendrai contact très prochainement avec les responsables de la CSN, FTQ et CSD afin de les rencontrer et de faire progresser le dossier », conclut monsieur Marc‐Alexandre Brousseau.

Rediffusion | Source : David Gosselin | Conseiller en communication | Ville de Thetford Mines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *